Emilio Prud’Homme, avocat, écrivain et éducateur.

Emilio Prud’Homme y Maduro (20 août 1856 – 21 juillet 1932) était un avocat, écrivain et éducateur dominicain . Prud’Homme est connu pour avoir écrit les paroles de l’ hymne national dominicain . On lui attribue également d’avoir aidé à établir une identité nationale, pour ce qui était à l’époque une république naissante.


Emilio Prud’Homme est né à Puerto Plata , en République dominicaine, le 20 août 1856, fils d’Ana Maduro et du général Pedro Prud’Homme. Il avait un frère, Lorenzo Fenelón Prud’Homme.

Prud’Homme excelle dans l’enseignement, activité à laquelle il consacre la plus grande partie de sa vie. Il fut un grand collaborateur et disciple d’ Eugenio María de Hostos et enseigna à la “Perserevancia d’Azua” ainsi qu’au “Liceo Dominicano” en 1892 et fut directeur de la ” Normal School “, un collège d’enseignement fondé par Hostos en 1880.

Continuer la lecture de « Emilio Prud’Homme, avocat, écrivain et éducateur. »

Rafael Trujillo, militaire et homme d’état.

Rafael Trujillo Molina, né le 24 octobre 1891 à San Cristóbal et mort le 30 mai 1961 à Ciudad Trujillo, est un militaire et homme d’État dominicain qui fut à deux reprises le président de la République dominicaine (1930-1938 et 1942-1952). Dans les faits, de 1930 à sa mort en 1961, il exerce un pouvoir sans partage sur le pays.

Il rejoint la Garde nationale, entraînée par le corps des Marines des États-Unis, afin de maintenir l’ordre après l’occupation. Il monte rapidement en grade et renverse le président Horacio Vásquez en 1930. Après avoir imposé le Parti dominicain comme parti unique dans le pays, son anticommunisme et son conservatisme lui permettent de disposer du soutien des États-Unis, de l’Église, de l’armée et des classes aisées. Exaltant le nationalisme  dominicain et la xénophobie envers les Haïtiens, son régime fait massacrer en octobre 1937 plusieurs milliers d’immigrants haïtiens.

Il instaure autour de sa personne un culte de la personnalité, se fait  officiellement appeler « Son Excellence le généralissime docteur Rafael Leonidas Trujillo Molina, Honorable Président de la République, Bienfaiteur de la Patrie et Reconstructeur de l’Indépendance Financière », fait  construire des milliers de statues à son effigie, rebaptise la capitale du pays Ciudad Trujillo et organise une grande fête nationale pour commémorer les 25 ans de son règne en 1955.

Continuer la lecture de « Rafael Trujillo, militaire et homme d’état. »

Fernando Antonio Arturo de Meriño, ecclésiastique et homme d’état.

Fernando Antonio Arturo de Meriño y Ramírez ( 9 janvier 1833, Yamasá , République dominicaine – 20 août 1906 , Saint -Domingue , République dominicaine ) était un ecclésiastique et homme politique dominicain. Président de la République dominicaine dans la période 1880-1882 et archevêque métropolitain de Saint-Domingue de 1885 à 1906.

Monseigneur Meriño a été le premier président constitutionnel de la République dominicaine à terminer un mandat présidentiel, puisque tous ses prédécesseurs ont démissionné ou ont été renversés.


Il est né à Antoncí, Yamasá, département d’Ozama, le 9 janvier 1833. Élevé dans la ville de San Carlos, il entra au séminaire conciliaire en 1848 ; Ordonné prêtre le 24 avril 1856, il chante sa première messe le 3 mai de la même année.

Continuer la lecture de « Fernando Antonio Arturo de Meriño, ecclésiastique et homme d’état. »