Le séisme d’El Asnam (Algérie, 1980).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Le séisme d’El Asnam, qui s’est produit en Algérie le 10 octobre 1980, est l’un des séismes les plus meurtriers de l’histoire du pays. Il a frappé la ville d’El Asnam, aujourd’hui connue sous le nom de Chlef, située à environ 200 km à l’ouest d’Alger.

Le séisme avait une magnitude de 7,3 sur l’échelle de Richter. Il a causé d’importants dégâts matériels et humains. La majorité des bâtiments de la ville ont été détruits, y compris des écoles, des hôpitaux, des immeubles d’habitation et des usines. De nombreuses routes ont été endommagées, rendant difficile l’accès aux zones touchées.

On estime que le séisme a fait entre 2 500 et 3 000 morts. Des milliers de personnes ont été blessées et près de 250 000 habitants ont été évacués de la région. Les secours ont été rapidement mobilisés pour venir en aide aux survivants et pour reconstruire la ville dévastée.

Le séisme d’El Asnam a également eu un impact important sur la société algérienne. Il a mis en évidence la vulnérabilité du pays face aux tremblements de terre, mais il a également montré la résilience et la solidarité de la population. Des mesures de prévention et de construction parasismique ont été prises par la suite, afin de minimiser les dommages en cas de séisme futur.

En raison de sa magnitude et de ses conséquences tragiques, le séisme d’El Asnam est toujours considéré comme l’un des événements les plus marquants de l’histoire de l’Algérie moderne.

Source : IA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.