Charles Brisbane, officier de marine.

Sir Charles Brisbane (1770 – décembre 1829) était un officier de la Royal Navy qui a servi pendant la guerre d’indépendance américaine , et avec distinction sous Lords Hood et Nelson.

Il participe en 1796 à la capitulation de la baie de Saldanha, à la prise de la frégate espagnole Pomona au large de La Havane à Cuba en 1806, puis en 1807 commande à la prise de l’île de Curaçao. Il fut nommé gouverneur de Saint-Vincent en 1808 et servit comme tel jusqu’à sa mort en 1829.


Charles Brisbane est né au milieu des années 1770 et baptisé le 12 juillet à Deal dans le Kent, le quatrième fils survivant de l’amiral John Brisbane. Il est engagé à bord du HMS  Alcide , commandé par son père, en 1779. Il assiste à l’ action du 8 janvier 1780, et à la levée du Grand Siège de Gibraltar en janvier 1780, puis sert aux Antilles. Fin 1781, il est placé à bord du HMS  Hercules avec le capitaine Henry Savage, et assiste à la bataille des Saintes au large de la Dominique , le 12 avril 1782, où il est grièvement blessé par un éclat.

Continuer la lecture de « Charles Brisbane, officier de marine. »

L’île de Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Antilles).

Saint-Vincent-et-les-Grenadines, parfois abrégé par le sigle SVG (en anglais : Saint Vincent and the Grenadines), est un État des Petites Antilles, dans la région des Caraïbes, situé à l’ouest de la Barbade, entre Sainte-Lucie et la Grenade. Comme les deux îles précédemment citées et quatre autres États de cette région, il appartient, depuis 1981 à l’Organisation des États de la Caraïbe orientale.

L’État se compose d’une île principale, Saint-Vincent, et d’un chapelet de plus petites îles qui constituent une grande partie de l’archipel des Grenadines, situé au sud. On y trouve notamment (du nord au sud) : Bequia, Baliceaux, Moustique, Canouan, Mayreau, Tobago Cays, Union, l’île Morpion et Petit-Saint-Vincent qui marque la limite avec la Grenade.

Les habitants de Saint-Vincent-et-les-Grenadines se nomment les Vincentais, Saint-Vincentais ou Saint-Vincentais et Grenadins.

Depuis 2009, Saint-Vincent-et-les-Grenadines est membre de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA).

Depuis 2021, Saint-Vincent-et-les-Grenadines est membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

Continuer la lecture de « L’île de Saint-Vincent-et-les-Grenadines (Antilles). »

Llewellyn Xavier, artiste.

Llewellyn Xavier (né le 12 octobre 1945) est un artiste saint-lucien.


Xavier a quitté Sainte-Lucie pour la Barbade en 1962, travaillant comme apprenti agricole pendant un certain temps. Un ami lui offre une boîte d’ aquarelles, et il est très vite attiré par l’art. Sa première exposition fut un grand succès, et bientôt sa réputation fut établie. En 1968, Xavier s’installe en Angleterre, où il devient un pionnier dans le domaine du mail art. Il s’inscrit à l’école du Museum of Fine Arts de Boston, en 1979, et est pendant un temps moine cistercien à Montréal. Après un certain temps, il quitta le monastère , se maria et retourna à Sainte-Lucie en 1987.

L’œuvre la plus importante de Xavier à ce jour est probablement un grand cycle de collages créé vers 1993. Intitulé Global Council for Restoration of the Earth’s Environment , il a été présenté pour la première fois à la galerie Patrick Cramer à Genève en mai de la même année. Les collages incorporent toutes sortes de matériaux recyclés, y compris des gravures naturalistes des XVIIIe et XIXe siècles et des timbres-poste de nombreux pays. Ils  comprennent également les signatures de divers leaders mondiaux de l’environnementalisme et d’un certain nombre de défenseurs de l’environnement.

Continuer la lecture de « Llewellyn Xavier, artiste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.