Luděk Marold, peintre, illustrateur et affichiste.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :26 février 2024
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Luděk Alois Marold né le 7 août 1865 à Prague et mort le 1er décembre 1898 à Vinohrady près de Prague, est un artiste peintre, illustrateur et affichiste tchèque de la fin du XIXe siècle. Luděk Marold a étudié à l'Académie des beaux-arts de Prague en 1881, n'y reste qu'une année, puis part à l'Académie des beaux-arts de Munich, et fréquente les ateliers de Nikolaos Gysis et de Ludwig von Löfftz. Là, il croise Mikoláš Aleš et Alfons Mucha, deux compatriotes tchèques. Il commence à collaborer avec des périodiques illustrés allemands et tchèques, comme Světozor. En 1887, souffrant de fièvre rhumatismale, il est de retour à Prague, et tavaille aux côtés de Maxmilián Pirner. Il entre, grâce à Aleš, au tout nouveau cercle artistique Mánes et s'occupe de rédiger leur revue-manifeste, la Volné směry (Directions libres). En 1889, il reçoit de l'État, une bourse de voyage qui lui permet de partir à Paris. Dans la capitale française, il entre au service de Pierre-Victor Galland. Il publie en 1890 son premier dessin pour Le Monde illustré, alors qu'il retrouve le peintre Vojtěch Hynais, lui aussi arrivé de Prague. Là, il fréquente des compatriotes artistes comme František Bílek, Jan Dědina, Václav Hradecký et Viktor Oliva. Il publie aussi des dessins…

Continuer la lectureLuděk Marold, peintre, illustrateur et affichiste.

Jan Werich, acteur, auteur dramatique et écrivain.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :26 février 2024
  • Temps de lecture :2 min de lecture

Jan Werich (Prague, 6 février 1905 - Prague, 31 octobre 1980) est un acteur, auteur dramatique et écrivain tchèque. Après des études de droit, il se lance dans une carrière artistique dans l'entre-deux-guerres, en collaboration avec le metteur en scène Jiří Voskovec. Ils s'inspirent du mouvement dada et font partie des représentants du mouvement d'avant-garde Devětsil. Il est le narrateur des films de marionnettes de Jiří Trnka Le Poisson d'or (1951), Les Deux Frimas (1954), Le Brave Soldat Chvéïk (1955). Il est également narrateur dans La Création du monde (1955). En 1952, il joue dans Le Boulanger de l'empereur, dont il interprète les deux principaux rôles. Dans les années 1960, il apparaît au cinéma dans des films tchécoslovaques comme Un jour un chat, et dans La Vingt-cinquième Heure de Henri Verneuil. Il est enterré au cimetière d'Olšany. Le réalisateur Břetislav Pojar réalise d'après son œuvre les films d'animation Fimfárum (2002) et Fimfárum 2 (2006) Source : Wikipédia.

Continuer la lectureJan Werich, acteur, auteur dramatique et écrivain.

Ville d’Opava (Tchéquie).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sites et Monuments
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :26 février 2024
  • Temps de lecture :4 min de lecture

Opava (en allemand : Troppau ; en polonais : Opawa) est une ville de la région de Moravie-Silésie, en Tchéquie, et le chef-lieu du district d'Opava. Sa population s'élevait à 55 512 habitants en 2023. La ville se situe dans la région historique de Silésie, près de la frontière polonaise. Opava est arrosée par la rivière éponyme, un affluent de l'Oder. Le centre urbain se trouve à 30 km au nord-ouest d'Ostrava et à 248 km à l'est de Prague. Au XIIe siècle, la ville commença à se développer au point de passage de la rivière Opava, au nord du château de Hradec, où une route commerciale reliait le margraviat de Moravie au duché de Silésie au sein du royaume de Pologne. La localité d’Opavia est mentionnée pour la première fois en 1195. À cette époque, sous l'impulsion du duc Henri Ier, la région a été marquée par la colonisation germanique, notamment par des commerçants et des artisans (drapiers) qui se sont installés ici. En 1224 déjà, le bourg où on parle l'allemand et le tchèque a reçu le privilège urbain selon le droit de Magdebourg, conféré par le roi Ottokar Ier de Bohême ; l'attribution du droit d'étape suivit en 1284. C'est là que se trouve un siège de l'ordre Teutonique, mais…

Continuer la lectureVille d’Opava (Tchéquie).