Les peintures rupestres du Tassili des Ajjer (Algérie).

Délaissées jusqu’aux années 1930, peintures et gravures des anciennes civilisations du Tassili des Ajjer fascinent les explorateurs.

En parcourant l’immense territoire du Sahara, alors qu’ils participaient à des expéditions militaires de l’époque coloniale ou suivaient des caravanes de marchands, plusieurs voyageurs européens du XIXe siècle remarquèrent l’existence d’anciennes peintures et gravures tracées sur les rochers. Parmi eux figurait l’allemand Heinrich Barth.

Pendant l’un de ses voyages entre Tripoli, le Niger et le Tchad, il découvrit dans l’oued Tilizzaghen, dans le sud-ouest de la Libye, la gravure d’un chasseur masqué qu’il baptisa « Apollon garamante », en référence aux Garamantes, un peuple qui occupa selon Hérodote l’ouest de la Libye.

Documentées et popularisées, ces découvertes et celles d’autres voyageurs furent toutefois attribuées à des étrangers de passage dans la région, car la plupart des spécialistes européens considéraient que les cultures africaines étaient statiques et stériles, et que les populations autochtones étaient donc incapables de réaliser des dessins aussi élaborés.

Continuer la lecture de « Les peintures rupestres du Tassili des Ajjer (Algérie). »

Alexander Von Humboldt, naturaliste, géographe et explorateur.

Friedrich Karl, Wilhelm, Heinrich Alexander, baron von Humboldt, plus connu sous le nom d’Alexander von Humboldt ou Alexandre de Humboldt, est un naturaliste, géographe et explorateur allemand, né le 14 septembre 1769 à Berlin et mort le 6 mai 1859 dans cette même ville. Il était membre associé de l’Académie des sciences française et président de la Société de géographie de Paris. Par la qualité des relevés topographiques et des prélèvements de faune et de flore effectués lors de ses expéditions, il a fondé les bases des explorations scientifiques.


Alexander von Humboldt est né à Berlin le 14 septembre 1769 d’un père militaire prussien, le major Alexander Georg von Humboldt, et d’une mère française et huguenote, Marie-Élisabeth Colomb, veuve von Holwede.

Il est le frère cadet de Wilhelm von Humboldt (Guillaume de Humboldt), linguiste, fonctionnaire, diplomate, ministre de Prusse et philosophe allemand. Celui-ci, visionnaire pour la recherche et la pédagogie, fonda l’Université Humboldt de Berlin en 1810.

Continuer la lecture de « Alexander Von Humboldt, naturaliste, géographe et explorateur. »

Rudolf Diesel, ingénieur.

Rudolf Diesel (de son vrai nom Rodolphe Chrétien Charles Diesel, est un ingénieur allemand, né le 18 mars 1858 à Paris et disparu dans la nuit du 29 au 30 septembre 1913 lors d’une traversée de la mer du Nord.

Rudolf Diesel est l’inventeur du moteur à combustion interne portant son nom, conçu pour fonctionner avec de l’huile végétale et non avec du gazole. Diesel nomma initialement ce moteur, le « moteur à l’huile ».

Rudolf Diesel est également un grand ingénieur thermicien, un connaisseur des arts, un linguiste et un théoricien social. Les inventions de Diesel ont trois points communs : elles portent sur le transfert de chaleur par des procédés physiques naturels ou des lois, sont empreintes d’une forte marque créatrice de conception mécanique, et elles ont d’abord été motivées par l’inventeur du concept sociologique de besoin. Le moteur Diesel fut conçu à l’origine comme une installation facilement adaptable aux coûts d’utilisation des combustibles disponibles localement, afin de permettre aux artisans indépendants de mieux supporter la concurrence des grandes industries, à cette époque pratiquement monopolisées par la principale source d’énergie : le charbon, le carburant du moteur à vapeur.

Continuer la lecture de « Rudolf Diesel, ingénieur. »