Le pèlerinage de la Mecque (Arabie Saoudite).

La Mecque (en arabe : مكة, Makka, /makːa) est une ville de l’ouest de l’Arabie saoudite, non loin de la charnière séparant le Hedjaz de l’Asir, à 80 km de la mer Rouge, et capitale de la province de la Mecque.

Lieu de naissance, selon la tradition islamique, du prophète de l’islam Mahomet à la fin du vie siècle, elle abrite la Kaaba au cœur de la mosquée Masjid Al-Haram (« La Mosquée sacrée ») et la tradition musulmane a lié sa fondation à Ibrahim (Abraham), ce qui en fait la ville sainte la plus sacrée de l’islam. L’accès en est interdit aux personnes qui ne sont pas de confession musulmane ainsi qu’aux femmes seules, même musulmanes.

L’histoire pré-islamique de la ville est assez obscure et difficilement accessible. C’est annuellement et depuis le viie siècle le lieu du pèlerinage de La Mecque (hajj) qui rassemble, depuis la fin du xxe siècle, des millions de fidèles des différentes confessions de l’islam, venus du monde entier. C’est également le lieu vers lequel se tournent pour leurs prières quotidiennes les croyants musulmans.

Depuis les années 1970, des spéculateurs immobiliers construisent des infrastructures, avec un gigantisme comparable à celles de Las Vegas, pour permettre d’accueillir plus de fidèles, mais détruisant dans le même temps des sites historiques islamiques.


En 2009 une importante découverte paléontologique a lieu près de la Mecque, le paléontologue Iyad Zalmout, université du Michigan aux États-Unis, qui était à la recherche de fossiles de baleines et de dinosaures, a découvert un crâne fossilisé datant de 29 à 28 millions d’années, qui correspond à l’espèce Saadanius hijazensis, un primate catarrhinien apparenté à l’ancêtre commun des Grands Singes (dont l’Homme) et des Cercopithèques. Les chercheurs vont accentuer les recherches dans cette région d’Asie et particulièrement dans les strates géologiques de cette période.

Continuer la lecture de « Le pèlerinage de la Mecque (Arabie Saoudite). »

La Kaaba, à La Mecque (Arabie Saoudite).

La Kaaba, Ka’ba ou Ka’aba (arabe : الكَعْبة al-ka’ba, « le cube »), est un édifice datant du VIIe siècle et recouvert d’une étoffe de soie noire, la kiswa, presque au centre de la cour de la grande mosquée de la Mecque (al-Masjid al-haram). Elle est le lieu le plus sacré de l’islam, et elle est entourée de différents édicules. Dans l’angle sud-est du bâtiment est enchâssée la pierre noire.

C’est vers la Kaaba que les musulmans du monde entier se tournent (y compris lorsqu’ils sont à l’intérieur du Masjid al-Haram) pour accomplir leurs prières quotidiennes. Et c’est autour de la Kaaba que les pèlerins effectuent les sept tours du rite du tawaf (circumambulation), tout spécialement lors du hajj ou de la umra.

Bâtiment pré-islamique, la Kaaba était initialement un lieu de culte de la religion arabe préislamique, où l’on vénérait entre autres les trois filles de Dieu : Al-Lāt, Manat et Al-‘Uzzā. Après la conquête de la Mecque par Mahomet, en 630, la Kaaba a été vidée de leurs statues, la symbolique de ce bâtiment vide signifiant, depuis lors, qu’un croyant ne peut adorer que Dieu, à l’exclusion de tout objet matériel et de toute idole, idée que l’Islam partage avec le judaïsme.

Continuer la lecture de « La Kaaba, à La Mecque (Arabie Saoudite). »

La Mosquée du Prophète, à Médine (Arabie Saoudite).

La mosquée du Prophète (arabe : المسجد النبوي Al-Masjid Al-Nabawi) à Médine en Arabie saoudite, est la deuxième mosquée la plus sainte de l’islam après Masjid al-Haram à La Mecque et avant la mosquée d’Al-Aqsa (à côté du Dôme du Rocher), à Jérusalem.

La mosquée originale a été construite par Mahomet. Les califes suivants l’ont agrandie et ont amélioré sa décoration. Le premier édifice n’était pas grand et ne représentait qu’une petite partie de la superficie du bâtiment actuel. La taille de la mosquée a été considérablement augmentée depuis la formation du royaume saoudien. La dernière rénovation a eu lieu sous le roi Fahd.


Elle a été construite lors de l’Hégire de Mahomet et de ses compagnons de La Mecque à Médine. Quelques jours après avoir commencé la construction de la mosquée de Quba, Mahomet a entamé la construction d’un deuxième lieu de culte à Médine, connu aujourd’hui sous le nom de Masjid al-Nabawi, ou la « mosquée du prophète ». L’emplacement de la mosquée a été choisi d’après l’endroit où la première prière du vendredi a été effectuée dans la ville. Une tradition orale relate également une légende selon laquelle  Mahomet, reprenant son chemin vers Médine, laissa à sa monture, un dromadaire nommé Qoçoua, le soin de déterminer le lieu d’arrivée en lui relâchant la bride. C’est ainsi qu’après nombre de détours, elle s’arrêta enfin sur un large terrain vide et s’agenouilla. C’est sur ce terrain que la mosquée de Médine aurait été bâtie.

Continuer la lecture de « La Mosquée du Prophète, à Médine (Arabie Saoudite). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.