Nos personnages célèbres

Camille de Lellis, prêtre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2024
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Camille de Lellis, né le 25 mai 1550, à Bucchianico dans les Abruzzes (Italie) et décédé à Rome, le 14 juillet 1614, est un prêtre religieux catholique italien, fondateur de l'ordre des Camilliens. Canonisé en 1746, il est liturgiquement commémoré le 14 juillet. Après un incurable ulcère à la jambe qui lui fit rencontrer la foi, il fut infirmier à Rome. Il est le fondateur de l'ordre des Camilliens (clercs réguliers des Infirmes) et, à ce titre, est pour les catholiques le protecteur — avec Jean de Dieu — des hôpitaux et des malades. Il était le fils d'un officier qui avait servi dans les armées napolitaines et les armées françaises. Sa mère mourut quand il était encore enfant et son éducation fut tout à fait négligée. Encore jeune, il devint soldat au service de Venise puis de Naples, jusqu'en 1574, quand son régiment fut dissous. Pendant son temps de service, il devint un joueur invétéré au point que ses pertes au jeu le réduisirent parfois au dénuement. La bonté envers lui d'un moine capucin l'incita à demander son admission dans cet ordre, mais on le refusa. Il se rendit alors à Rome, où il obtint un emploi à l'Hôpital Saint Jacques des Incurables. Ce qui l'avait surtout incité à y aller était l'espoir qu'on guérirait les abcès de ses pieds dont il avait longtemps souffert. Il fut chassé de l'hôpital à cause de…

Continuer la lectureCamille de Lellis, prêtre.

Jules II, pape.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2024
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Giuliano Della Rovere, né le 5 décembre 1443 à Albisola près de Savone et mort dans la nuit du 20 au 21 février 1513 à Rome, est un homme d'Église. Successivement évêque de Carpentras, Lausanne, Coutances, puis de Viviers et enfin archevêque d'Avignon, il fut élu pour devenir le 216e pape de l’Église catholique le 1er novembre 1503 sous le nom de Jules II (en latin Julius II, en italien Giulio II) à la suite du conclave d'octobre 1503. Préoccupé de l'équilibre des puissances en Italie, cet ambitieux chef d'État, plus séculier que religieux, élimina tour à tour César Borgia, les Vénitiens puis les Français avec le concours des Espagnols de la Romagne et du Milanais, accroissant simultanément le territoire des États pontificaux. Sur le plan artistique on lui doit un mécénat qui a donné l'actuelle basilique Saint-Pierre, la décoration du plafond de la chapelle Sixtine ainsi que celle des chambres de Raphaël, la création d'un musée d'art. Originaire d’une riche famille de marchands de Savone, l’accession de son oncle Sixte IV au pontificat en 1471 lui permet de gravir rapidement les échelons de la hiérarchie ecclésiastique. Formé chez les franciscains, son oncle devenu général de l'ordre le fait entrer au noviciat au couvent de Pérouse. Il ne semble pas avoir embrassé la vie monastique. En 1471, il est ordonné évêque de Carpentras puis cardinal1. Il est évêque de Lausanne jusqu'en 1476, puis de Coutances, diocèse duquel il se démet en faveur de son neveu Galeas Della Rovere en 1477. En 1474,…

Continuer la lectureJules II, pape.

Christophorus Clavius, jésuite et mathématicien.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2024
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Christophorus Clavius est le nom latin d'un savant jésuite allemand, mathématicien et astronome, né le 25 mars 1538 à Bamberg et mort le 6 février 1612 à Rome. On ne sait pas grand-chose des premières années de la vie de Clavius, mis à part son lieu de naissance, Bamberg, et une date probable pour sa naissance, le 25 mars 1538. Nous ne savons même pas avec certitude son nom allemand. Certains ont proposé Christoph Clau ou Klau. D'autres ont émis l'hypothèse que Clavius soit la version latinisée de son nom de naissance qui pourrait alors être « Schlüssel » (« clé » se dit « Schlüssel » en allemand, et « clavis » en latin). Clavius a rejoint l'ordre des jésuites en 1555. À l'appel de Pedro da Fonseca, il s'est rendu à l'université de Coimbra au Portugal ; il est possible qu'il y ait eu des contacts avec le grand mathématicien portugais Pedro Nunes. Il alla ensuite en Italie pour étudier la théologie au collège romain de Rome. Il est professeur de mathématiques de 1567 à 1595. Lors de la composition du Ratio Studiorum il imposera pour un temps l'enseignement des mathématiques. Il souhaita d'ailleurs que la Compagnie de Jésus fonde une académie de mathématiques. En 1579 on demanda à Clavius de préparer…

Continuer la lectureChristophorus Clavius, jésuite et mathématicien.