Roland Barthes, philosophe, critique littéraire et sémiologue.

Roland Barthes, né le 12 novembre 1915 à Cherbourg et mort le 26 mars 1980 dans le 13e arrondissement de Paris, est un philosophe, critique littéraire et sémiologue français, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et professeur au Collège de France.

Il fut l’un des principaux animateurs du post-structuralisme et de la sémiologie linguistique et photographique en France.


Roland Gérard Barthes naît pendant la Première Guerre mondiale, à Cherbourg, de Louis Barthes, officier de la marine marchande, catholique, et d’Henriette Binger, protestante issue de la bourgeoisie intellectuelle. Son grand-père maternel était l’explorateur Louis-Gustave Binger, devenu gouverneur des colonies et sa grand-mère, Noémi, recevait place du Panthéon le Tout-Paris intellectuel. Son père est mobilisé en 1914 comme enseigne de vaisseau. Il meurt lors d’un combat naval en mer du Nord le 26 octobre 1916. Roland Barthes passe son enfance à Bayonne jusqu’en 1924, puis à Paris, où il étudie au lycée Montaigne, puis au lycée Louis-le-Grand. Il obtient le baccalauréat en 1934 et s’inscrit en lettres classiques à la faculté des lettres de l’université de Paris, où il contribue à fonder le « Groupe de théâtre antique de la Sorbonne » et obtient sa licence de lettres classiques en 1939 (certificat d’études grecques, certificat d’études latines, certificat de littérature française et d’histoire de la philosophie).

Continuer la lecture de « Roland Barthes, philosophe, critique littéraire et sémiologue. »

Suzanne Valadon, peintre.

Suzanne Valadon, pseudonyme de Marie-Clémentine Valadon, née le 23 septembre 1865 à Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne) et morte le 7 avril 1938 à Paris3, est une artiste peintre française.

Elle est la mère du peintre Maurice Utrillo (1883-1955).


Fille naturelle d’une blanchisseuse, Suzanne Valadon devient acrobate de cirque en 1880, jusqu’à ce qu’une chute mette fin prématurément à cette activité. Dans le quartier de Montmartre où elle habite avec sa mère, puis avec son fils, le futur peintre Maurice Utrillo, né en 1883, elle a la possibilité de s’initier à l’art.

Son genre de beauté solide attire le regard des artistes et, devenue leur modèle, elle les observe en posant, et apprend ainsi leurs techniques. Modèle de Pierre Puvis de Chavannes, Pierre-Auguste Renoir, de Henri de Toulouse-Lautrec, elle noue des relations avec certains. Habituée des bars de Montmartre où la bourgeoisie parisienne vient s’encanailler, Toulouse-Lautrec, durant cette période, fait d’elle le portrait intitulé Gueule de bois.

Continuer la lecture de « Suzanne Valadon, peintre. »

Gilberto Bosques, diplomate.

Gilberto Bosques Saldívar, mieux connu sous le nom de Gilberto Bosques, né le 20 juillet 1892 dans l’État de Puebla et mort le 4 juillet 1995 à Mexico, est un diplomate mexicain.


Il participe à la révolution mexicaine.

Comme consul à Marseille pendant la Seconde Guerre mondiale sous l’occupation, Bosques a pris l’initiative de sauver des dizaines de milliers de Juifs et d’exilés républicains espagnols en empêchant leur déportation par l’émission de visas leur permettant d’émigrer au Mexique, comme l’ont fait dans des situations similaires deux autres consuls, i.e. le portugais Aristides de Sousa Mendes à Bordeaux et le japonais Chiune Sugihara à Kaunas . L’héroïsme de ce « Schindler mexicain » est resté méconnu une soixantaine d’années, et ce n’est que de manière posthume que ces faits lui ont donné une reconnaissance internationale.

Continuer la lecture de « Gilberto Bosques, diplomate. »