Michel Ney, Maréchal d’Empire.

Michel Ney, duc d’Elchingen, prince de la Moskowa, maréchal d’Empire, né le 10 janvier 1769 à Sarrelouis en Lorraine et fusillé le 7 décembre 1815 place de l’Observatoire à Paris, est un général français de la Révolution, élevé à la dignité de maréchal d’Empire en 1804.

Le maréchal Ney, qui figure dans la première promotion des maréchaux nommés par Napoléon Ier en 1804, est surnommé par l’Empereur le « Brave des braves ».


Le général Kléber le fait nommer lieutenant de l’armée du Rhin en 1792, capitaine en 1794, puis chef d’escadron, et adjudant-général chef de brigade le 15 octobre 1794. C’est un des premiers généraux à repérer ses talents. Ses hommes lui ont déjà donné un surnom : « l’Infatigable ». Comme il est roux, ses hommes l’appellent affectueusement le « rougeaud », le « rouquin » ou « crâne de tomate » ; il n’est pas facile, orgueilleux, susceptible mais n’a peur de rien.

Continuer la lecture de « Michel Ney, Maréchal d’Empire. »

Antoine Bruny d’Entrecasteaux, navigateur.

Antoine Reymond Joseph de Bruny d’Entrecasteaux, dit le « chevalier d’Entrecasteaux », né le 7 novembre 1737 à Aix-en-Provence ou au château d’Entrecasteaux, selon les sources, et mort le 21 juillet 1793 dans l’océan Pacifique, est un navigateur français qui partit en 1791, à la tête de deux frégates, La Recherche et L’Espérance, à la recherche de l’expédition de Jean-François de La Pérouse, explorant tour à tour les rivages de Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, les îles Tonga et les côtes australiennes.


Issu d’une famille de la noblesse de robe provençale, Antoine Reymond Joseph de Bruni d’Entrecasteaux est le troisième enfant (le deuxième fils) de Jean-Baptiste de Bruny, marquis d’Entrecasteaux (1701-1793), président à mortier du Parlement de Provence, et de Dorothée de L’Estang-Parade. Son frère Jean-Paul de Bruny d’Entrecasteaux (1728-1794), lui aussi président du Parlement de Provence, sera guillotiné sous la Révolution.

Le jeune d’Entrecasteaux, après des études au collège des Jésuites d’Aix-en-Provence, s’engage comme garde de la Marine en juillet 1754, à l’âge de quinze ans.

Continuer la lecture de « Antoine Bruny d’Entrecasteaux, navigateur. »

Louis Faidherbe, militaire et administrateur colonial.

Louis Léon César Faidherbe, régulièrement appelé Léon Faidherbe, né le 3 juin 1818 à Lille et mort le 28 septembre 1889 à Paris, est un militaire, un administrateur colonial, principalement du Sénégal et un homme politique français. Il commanda l’Armée du Nord pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et fut élu député puis sénateur du Nord à partir de 1871.


Louis Faidherbe est issu d’un milieu modeste. Il naquit rue Saint-André dans une maison du Vieux-Lille. Son père, qui avait été volontaire en 1794 et blessé au combat, était alors fabricant de bonneterie. Il commença ses études au collège de Lille. Ses aptitudes en mathématiques lui permirent d’obtenir une bourse pour entrer au collège royal de Douai.

En 1838, il entra à l’École polytechnique puis en 1840 à l’École d’application de l’artillerie et du génie de Metz dont il sortit officier en 1842. Sous-lieutenant au 1er régiment du génie en 1842, il servit lors de la conquête de l’Algérie de 1842 à 1847, notamment lors de l’expédition du Chélif. Il participa également à la fortification de Bou Saada.

Continuer la lecture de « Louis Faidherbe, militaire et administrateur colonial. »