Hernán Cortés, conquistador.

Hernán Cortés (parfois écrit Cortès ou Cortez), dont le nom complet est Fernando Cortés de Monroy Pizarro Altamirano, premier marquis de la Vallée d’Oaxaca, né, probablement, en 1485, à Medellín (un village d’Estrémadure) et mort à Castilleja de la Cuesta (près de Séville) le 2 décembre 1547, est un conquistador espagnol qui s’est emparé de l’Empire aztèque pour le compte de Charles Quint, roi de Castille et empereur romain germanique. Cette conquête est l’acte fondateur de la Nouvelle-Espagne et marque une étape fondamentale de la colonisation espagnole des Amériques au XVIe siècle.


Hernán Cortés est fils unique. Il n’aime pas beaucoup sa mère, qu’il dépeint comme « dure et mesquine », même s’il lui témoigne du respect. Il est en revanche très complice avec son père. Celui-ci fait partie des « grands d’Espagne », capables de se montrer fiers et hautains, y compris devant le roi. Ce trait de caractère sera partagé par Hernán.

Continuer la lecture de « Hernán Cortés, conquistador. »

Isabelle la Catholique, reine de Castille.

Isabelle Ière de Castille dite Isabelle la Catholique, née le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres et morte le 26 novembre 1504 à Medina del Campo, est, de son propre chef, reine de Castille et León de 1474 à 1504, reine d’Aragon, de Majorque, de Valence, de Sardaigne, de Sicile (1479 – 1504) et de Naples (1503 – 1504).


Isabelle naît le 22 avril 1451 à Madrigal de las Altas Torres dans le palais de son père, Jean II de Castille. Fille aînée de la seconde épouse du roi de Castille, Isabelle de Portugal, Isabelle n’est pas promise au trône après la mort de son père. Celui-ci est destiné à son demi-frère Henri IV de Castille, qui en hérite en 1455 alors qu’Isabelle n’a que 3 ans.

Continuer la lecture de « Isabelle la Catholique, reine de Castille. »

Alphonse XIII, roi d’Espagne.

Alphonse XIII, né le 17 mai 1886 à Madrid et mort le 28 février 1941 à Rome, est roi d’Espagne de 1886 à 1931.

Fils posthume du roi Alphonse XII, Alphonse XIII règne alors que la régence est confiée à sa mère Marie-Christine d’Autriche jusqu’à sa majorité, en 1902. Son règne est marqué par la perte de possessions espagnoles d’outre-mer et une très forte instabilité politique. Après la proclamation de la République, en 1931, la famille royale est contrainte à l’exil, d’abord à Paris, puis à Rome.


Fils posthume d’Alphonse XII et de Marie-Christine d’Autriche, il est baptisé Alfonso León Fernando María Jaime Isidro Pascual Antonio de Borbón y Austria.

Continuer la lecture de « Alphonse XIII, roi d’Espagne. »