Histoire de France

La Bataille du Col de Dukla (1944).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 février 2024
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Alors que l’Allemagne nazie approchait de l’agonie, les forces soviétiques envahissaient à la fin de l’année 1944 les territoires des alliés d’Hitler et obtenaient leur reddition les uns après les autres. Dans la foulée du rouleau compresseur de l’Armée rouge, la Finlande devait capituler et signer une paix séparée le 19 septembre 1944. La Roumanie envahit n’avait pas tardé non plus à capituler dès la fin du mois d’août 1944, suivie de la Bulgarie le 5 septembre, de la Hongrie le 17 octobre. Dans une opération militaire, l’Armée rouge tenta de donner la main à un soulèvement national slovaque, ce pays ayant été un autre allié d’Hitler mais divisé à l’approche de la catastrophe finale. C’est dans ces conditions qu’une offensive fut préparée et planifiée par le maréchal Koniev avec le 1er Front ukrainien. Pour réussir, les forces soviétiques devaient s’emparer du col de Dukla dans les Basses-Carpates. Les Allemands avaient toutefois fortifié la région (Karpatnfestung, la Forteresse des Carpates) et opposèrent une sérieuse résistance qui transforma ce combat en une hécatombe pour les assaillants. Débutée le 8 septembre 1944, les Soviétiques s’emparèrent en trois jours de Krosno mais butèrent sur la colline 534 non loin de la ville de…

Continuer la lectureLa Bataille du Col de Dukla (1944).

Les Accords de Munich (1938).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 février 2024
  • Temps de lecture :16 min de lecture

Les accords de Munich sont signés entre l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l'Italie représentés respectivement par Adolf Hitler, Édouard Daladier, Neville Chamberlain et Benito Mussolini (ce dernier s'étant commis en intermédiaire) à l'issue de la conférence de Munich du 29 au 30 septembre 1938. Le président tchécoslovaque, Edvard Beneš, et le secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, Joseph Staline, ne sont pas invités. Ces accords ont pour but de régler la crise des Sudètes mais indirectement scellent la mort de la Tchécoslovaquie en tant qu'État indépendant. Ils permettent à Hitler d'annexer les régions tchécoslovaques peuplées majoritairement d'Allemands. Les accords sont considérés comme ayant mis un terme à la Première République tchécoslovaque, et la « Deuxième République tchécoslovaque » n'existera ensuite que quelques mois avant son démembrement. Même si l'on se réfère souvent au traité de Versailles, c'est le traité de Saint-Germain-en-Laye qui entérine vraiment la situation de fait depuis novembre 1918 lors de la proclamation de la République tchécoslovaque, qui fait droit à la revendication des Tchèques et des Slovaques de se doter d'un pays sur une base nationale, selon le principe de Woodrow Wilson du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ». Néanmoins, ce traité ignore délibérément le fait que les territoires de la Bohême,…

Continuer la lectureLes Accords de Munich (1938).

La Bataille de Sokolovo (Ukraine, 1943).

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Histoire
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :17 février 2024
  • Temps de lecture :3 min de lecture

La bataille de Sokolovo a eu lieu les 8 et 9 mars 1943, près du village de Sokolovo ( en ukrainien : Соколове , Sokolove ) près de Kharkiv en Ukraine, lorsque l' attaque en cours de la Wehrmacht a été retardée par les forces conjointes soviétiques et tchécoslovaques. C'était la première fois qu'une unité militaire étrangère, le premier bataillon de campagne indépendant tchécoslovaque, combattait aux côtés de l' Armée rouge. Sous le commandement de Ludvík Svoboda, futur président de la Tchécoslovaquie, les soldats tchécoslovaques retardèrent l'avancée des Allemands vers la rivière Mzha. Le 13 mars, la position fut abandonnée comme intenable en raison de l'encerclement allemand complet de Kharkov. Le commandement suprême soviétique appréciait tant le courage des soldats tchécoslovaques que l'importance politique du fait que le peuple soviétique n'était plus seul dans sa lutte contre l'Allemagne. Le premier lieutenant Otakar Jaroš, commandant de la 1ère compagnie (qui fut tué au cours de la bataille et promu capitaine à titre posthume) fut le premier citoyen étranger à recevoir l'ordre militaire soviétique le plus élevé, celui de Héros de l'Union soviétique. De plus, l'une des écoles locales de Sokolovo a été nommée en son honneur. Le personnel initial de l'armée…

Continuer la lectureLa Bataille de Sokolovo (Ukraine, 1943).