Histoire de France

Radama II, roi malgache.

Radama II, né le 23 septembre 1829 et décédé le 11 mai 1863, est un roi malgache. Il règne sur le royaume de Madagascar de 1861 à 1863. Cette période est marquée par l'ouverture de son pays aux grandes puissances occidentales. le roi Radama II s'est néanmoins toujours attaché à respecter l'équilibre entre les influences françaises et anglaises. Pendant son court règne, il a donné de plus en plus d'importance à ses amis d'enfance les Menamaso favorable au progrès, au détriment de la vieille caste conservatrice qui l'avait mis sur le trône. Rainivoninahitriniony, chef de file des conservateurs, excédé, fit éliminer les Menamaso et envoya ses officiers assassiner le Roi. Le 23 septembre 1862, treize mois après la disparition de sa mère, la reine Ranavalona Ire (survenue le 15 août 1861), le prince Rakoto est couronné roi sous le nom de Radama II. Officiellement, il est considéré comme le fils de Radama Ier, mort en 1828, plus d'un an avant sa naissance. La rumeur attribue sa paternité au Premier ministre Andrianisa Rainijohary, qui était également alors le compagnon attitré de sa mère. La mort de Radama Ier laissa le trône à son épouse, la reine Ranavalona Ire. Lorsque celle-ci à son…

Continuer la lectureRadama II, roi malgache.

Radama Ier, monarque malgache.

Radama Ier, né vers 1793 et mort le 27 juillet 1828, est un monarque malgache. Il a régné sur le royaume de Madagascar de 1810 à 1828. Cette période est marquée par une consolidation du jeune royaume et une affirmation diplomatique vis-à-vis des puissances européennes et locales. Radama naît sous le nom de Ilaidama (ou Laidama) à Ambohimanga, vers 1793. Il est le fils cadet du roi Andrianampoinimerina, lequel le préféra à son frère aîné Ramavolahy pour lui succéder. Très tôt en effet, son père remarque ses qualités de meneur d'hommes, au point qu'il n'hésite pas à lui confier le commandement de la première expédition contre le royaume d'Andrantsay, dans le futur Vakinankaratra, alors qu'il n'est encore adolescent. Aussitôt sur le trône, après le décès de son père en 1810, Radama doit mener plusieurs expéditions (qui se révèlent victorieuses) contre les Bezanozano, les Sihanaka et des principautés betsileo qui, pensant pouvoir profiter de son inexpérience politique, tentent de retrouver pleinement leur indépendance. La preuve est donc faite que l’hégémonie de l'Emyrne est solide et il ne reste plus à Radama qu’à chercher les moyens d’accomplir le testament politique de son père, lui enjoignant de « faire de la mer la limite de son royaume » (Ny ranomasina no valam-parihiko). Autrement…

Continuer la lectureRadama Ier, monarque malgache.

Ranavalona III, dernière reine malgache.

Ranavalona III, née Razafindrahety le 22 novembre 1861 et morte en exil le 23 mai 1917, est la dernière reine de Madagascar. Elle règne du 30 juillet 1883 au 28 février 1897, période marquée par des efforts continus et finalement vains pour résister aux desseins coloniaux de l'Empire colonial français. Dans sa jeunesse, elle est choisie pour succéder à la reine Ranavalona II, sa tante. À l'instar des deux reines précédentes, Ranavalona est l'objet d'un mariage arrangé pour des raisons politiques avec Rainilaiarivony qui, en sa qualité de Premier ministre, supervise largement la gouvernance quotidienne du royaume et gère ses affaires étrangères. Ranavalona tente d'éviter la colonisation en renforçant les relations commerciales et diplomatiques avec les États-Unis et la Grande-Bretagne tout au long de son règne. Les attaques françaises contre les villes portuaires côtières et l'assaut de la capitale Antananarivo aboutissent finalement à la prise du palais royal en 1895, mettant fin à la souveraineté et à l'autonomie politique du royaume centenaire. Le gouvernement colonial français récemment établi dans le pays exile le Premier ministre Rainilaiarivony à Alger. Ranavalona et sa cour sont d'abord autorisés à rester dans le palais de la reine, mais l'éclatement d'un mouvement de résistance populaire mené par les Menalamba et la découverte d'un complot antifrançais à la cour conduisent les Français à exiler la reine sur l'île de La Réunion en 1897. Rainilaiarivony meurt la même…

Continuer la lectureRanavalona III, dernière reine malgache.