L’orme.

Les samares d’orme champêtre sont faciles à reconnaître – © N. Dorion
Il faudrait dire ormes car ils sont nombreux, ces arbres de la famille des Ulmaceae, à appartenir au genre Ulmus. Bien que l’organisation en espèces soit compliquée et controversée, il en existe plus de 30 à travers le monde. Toutes originaires de l’hémisphère nord, on en compte 3 en Europe, 8 en Amérique du Nord et environ 23 en Asie où la chine apparait comme le centre de diversification. Les ormes sont (ou devrait-on dire étaient ?) souvent, dans leur pays d’origine, de très grands arbres à feuilles caduques, qui peuvent atteindre 40 m pour l’orme américain et jusqu’à 35 m pour l’orme champêtre.

Continuer la lecture de « L’orme. »

L’origan.

L’Origan ou Origan commun (Origanum vulgare) est une espèce de plantes herbacées vivace de la famille des Lamiacées, également nommée, entre autres, Marjolaine sauvage ou Marjolaine vivace. L’origan est parfois confondu avec la Marjolaine (Origanum majorana) ou « origan des jardins », dont il partage plusieurs caractéristiques, notamment ses vertus médicinales et aromatiques.


Les plantes atteignent généralement une taille variant entre 30 et 80 cm.

Les tiges rouges, à section carrée, sont velues avec des feuilles arrondies, vertes, légèrement dentées.

Les fleurs sont roses ou pourpres, et sont regroupées en petites panicules.

L’origan se multiplie par éclat de touffes au printemps ou éventuellement par semis. Les plants doivent être espacés de 30 cm. Il nécessite un sol léger et aéré. Associé aux herbes de Provence, un sol chaud, calcaire, à l’abri du vent et ensoleillé permet de cultiver cette plante aromatique poussant à l’état sauvage.

Continuer la lecture de « L’origan. »

Le millepertuis perforé.

Le millepertuis perforé, millepertuis commun ou millepertuis officinal (Hypericum perforatum L.) est une plante herbacée vivace de la famille des Clusiacées selon la classification classique (ou des Hypéricacées selon la classification phylogénétique).

Les poches sécrétrices transparentes présentes sur le limbe des feuilles allongées donnent l’impression de multiples perforations, particularité à l’origine du nom de millepertuis qui signifie mille trous.

Parmi toutes les espèces de millepertuis formant le genre Hypericum, l’appellation sans épithète de millepertuis désigne généralement le millepertuis perforé.

Continuer la lecture de « Le millepertuis perforé. »