La Joubarbe.

Les joubarbes (de jovibarba, « barbe de Jupiter ») — genre Sempervivum — sont de petites plantes de la famille des Crassulacées produisant des rosettes de feuilles charnues accolées les unes aux autres, dont la forme évoque le capitule d’un artichaut. Les fleurs apparaissent en été et sont de couleur rose, rouge ou jaune. Il existe actuellement plus de 4 000 variétés obtenues par hybridation naturelle ou obtenues artificiellement.


Ce sont des plantes succulentes très résistantes à la sécheresse et au froid et ne nécessitant presque aucun soin lorsqu’elles sont cultivées. Elles se  plaisent dans tout sol bien drainé, même sec et pauvre. Elles supportent tous types d’exposition en climat tempéré. Les joubarbes sont d’une culture très facile, mais en extérieur exclusivement.

Les joubarbes poussent en touffes de rosettes vivaces mais monocarpiques. Chaque rosette se propage soit asexuellement par rosettes latérales (rejetons, “poule et poussins»), soit en se séparant de la rosette (seulement Jovibarba heuffelii) soit sexuellement par de minuscules graines. Typiquement, chaque plante pousse pendant plusieurs années avant la floraison. Leurs fleurs hermaphrodites ont d’abord une phase de sexe masculin. Puis les étamines se courbent et se dispersent loin des carpelles au centre de la fleur, de sorte que l’auto-pollinisation est assez difficile.

Continuer la lecture de « La Joubarbe. »

Le Sparassis crépu (champignon).

Sparassis crispa, de ses noms vernaculaires le Sparassis crépu, Clavaire crépue, Morille des pins, Morille Blanche, Morille d’automne, Crête de coq ou Chou-fleur, est  une espèce de champignons basidiomycètes, cérébriformes, comestibles jeunes, de la famille des Sparassidacées.


Le sporophore peut atteindre de 8 à 20 cm de haut sur 10 à 40 cm de large. Il est formé d’un stipe ou pied épais s’évasant et se divisant en rameaux foliacés contournés, crépus, serrés et entremêlés. Le sporophore est couleur blanc-crème à légèrement rosé, brunissant à la marge avec l’âge.

L’hyménium sous forme de pores très fins sur les deux faces des lobes, présente une sporée claire.

Sa chair est mince, crème, plus jaune dans le bas du stipe, est tendre et craquante, tendant à devenir élastique sur les vieux exemplaires.

L’odeur est agréable. Sa saveur est proche de la noix.

Sparassis crispa est assez commun de septembre à novembre, parfois décembre, dans les régions tempérées de l’hémisphère nord. Il se développe au pied et sur les racines des conifères, souvent à l’abri des vents dominants. Il est fidèle à ses emplacements et peut repousser sur sa base si elle n’est pas arrachée. Saprophyte ou parasite.

Continuer la lecture de « Le Sparassis crépu (champignon). »

La Dent-de-chien (plante).

La Dent-de-chien (Erythronium dens-canis) est une plante herbacée à bulbe vivace de la famille des Liliaceae. Elle est originaire des montagnes européennes et d’Asie (Russie, Turquie).

Elle est appelée également « érythrone dent-de-chien », « érythronium dent-de-chien » ou « satyrion rouge ».

Son nom de genre provient du grec eruthros, signifiant rouge (couleur de la fleur et des taches sur les feuilles). Quant au latin dens-canis, il se rapporte à son bulbe blanc en forme de dent de chien


Cette vivace de 10 à 20 cm de haut fleurit de mars à juin, selon l’altitude. Sa hampe porte une grande fleur solitaire penchée aux tépales rose vif tachés de blanc et renversés. Son périgone se divise en 6 parties libres rapprochées à la base. 6 étamines plus courtes que le périgone, mais saillantes sont chacune surmontée d’une anthère rouge. Cette liliacée développe deux feuilles opposées au niveau de sa rosette basale, ces feuilles étant elliptiques, d’un vert glauque et maculées de taches brunes/rougeâtres (rarement blanches). Le bulbe blanc est allongé, rappelant une canine de chien et donne naissance à des caïeux (sortes de gousses).

Continuer la lecture de « La Dent-de-chien (plante). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.