Le musée national étrusque de la villa Giulia, Rome (Italie).

Le Musée national étrusque de la villa Giulia (en italien, Museo Nazionale Etrusco di Villa Giulia) est un musée de Rome consacré aux  civilisations étrusque et falisque. C’est le plus grand musée étrusque du monde.

Il se trouve à la villa Giulia, située dans le quartier Pinciano, résidence papale d’été, construite sous le pontificat du pape Jules III. Il rassemble des objets issus de fouilles menées durant près d’un siècle dans l’Étrurie méridionale, parmi lesquels les plus connus sont l’Apollon de Véies, le centaure de Vulci, les lamelles d’or de Pyrgi et un exemplaire du Sarcophage des Époux.

Continuer la lecture de « Le musée national étrusque de la villa Giulia, Rome (Italie). »

La Chapelle Sixtine.

La chapelle Sixtine (en italien, Cappella Sistina), appelée originellement chapelle de Sixte, est une des salles des palais pontificaux du Vatican et fait partie des Musées du Vatican. Remplaçant la chapelle Pauline, puis le palais du Quirinal, la chapelle Sixtine est le lieu où, traditionnellement depuis le XVe siècle, les cardinaux réunis en conclave élisent le nouveau pape, et obligatoirement depuis la constitution apostolique édictée par Jean-Paul II en 1996, intitulée Universi Dominici gregis.

Dédiée à l’Assomption de Marie, elle est la chapelle principale du palais apostolique, ainsi que l’un des trésors culturels et artistiques les plus célèbres de la Cité du Vatican. Elle a été construite entre 1475 et 1481 environ, à l’époque du pape Sixte IV della Rovere, dont elle tire son nom.

Continuer la lecture de « La Chapelle Sixtine. »

Ville de Konya (Turquie).

Konya est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom.

Elle est traditionnellement connue pour ses tapis à motifs de maisons (en frise) et ses etliekmek, un plat proche de la pizza.

Elle abrite dans la mosquée d’`Ala’ ad-Dîn le mausolée dynastique où sont enterrés huit sultans du sultanat d’Iconium, ainsi que le mausolée de Djalâl ad-Dîn Rûmî, appelé couramment Mevlana (« notre maître »), un mystique persan soufi, fondateur de l’ordre des derviches tourneurs.


Konya est l’ancienne Ikuna, puis Iconium, de l’Antiquité, capitale de la Lycaonie. Remontant à un site de l’âge du cuivre daté d’environ – 3 000, elle est dominée successivement par les Hattis, les peuples de la mer, les Phrygiens, les Galates, les Cimmériens, les Perses, le royaume de Pergame. Elle est évangélisée par l’apôtre Paul entre 45 et 49, et c’est là qu’est née une des premières disciples, sainte Thècle d’Iconium.

À la suite de la bataille de Manzikert, la ville devient, de 1074 à 1294, la capitale du sultanat seldjoukide d’Iconium, et demeure, après le démembrement du sultanat, celle de l’émirat karamanide.

Continuer la lecture de « Ville de Konya (Turquie). »