Le lac Balaton (Hongrie).

Le lac Balaton (hongrois : Balaton ; allemand : Balaton ou Plattensee) est un lac d’eau douce de Hongrie et le lac le plus vaste d’Europe centrale. Ses caractéristiques font de lui une zone de pêche et de tourisme importante. Les villes principales autour du lac sont Siófok (capitale de la région), Badacsony, Balatonboglár, Balatonfüred et Keszthely.


Selon Leroy et Mulon le mot Balaton est antérieur à l’installation des Hongrois en Europe centrale. Il provient du vieux slave blato “marais” (cf. le russe, boloto, serbo-croate blato, etc.). L’appellation allemande Plattensee “le lac (see) plat” en est une déformation par étymologie populaire. À l’époque romaine, selon l’historien Aurelius Victor, le lac s’appelait Pelso.

Continuer la lecture de « Le lac Balaton (Hongrie). »

La cité antique de Troie (Turquie).

Troie (en grec ancien Τροία / Troía et en turc Truva), Ilios (en grec ancien Ἴλιος, Ílios) ou Ilion (en grec ancien Ἴλιον, Ílion), ou encore Ilium en latin, est une cité antique d’Asie Mineure.

Elle est le lieu principal des événements mythiques de la guerre de Troie dans les poèmes épiques homériques l’Iliade et l’Odyssée. Elle est au centre des légendes du cycle troyen (mythologie grecque) et notamment de la guerre de Troie.

Refondée par les éoliens quelques siècles après son abandon, sur l’emplacement de la cité-palais de l’âge du bronze, Ilion poursuit sa vie de polis grecque au cours des siècles de l’Antiquité. Elle devient un lieu de passage prestigieux où l’on honore Athéna Ilias et les héros de la guerre de Troie tombés au combat et réputés être enterrés dans les environs de la ville. La cité fut choyée et courtisée par de nombreux souverains hellénistiques ainsi que par Rome qui y situait les origines de son peuple, issu du prince troyen légendaire Énée.

Continuer la lecture de « La cité antique de Troie (Turquie). »

La ville antique de Théra (Grèce).

Théra est une cité antique grecque, située dans l’île de Santorin, sur un promontoire rocheux. Originellement colonie de Sparte, elle fonda sa propre colonie, Cyrène, en Libye, au VIIe siècle av. J.-C. Habitée de façon continue de l’époque de la Grèce antique jusqu’à la période byzantine, la cité est abandonnée au Moyen Âge. Les archéologues la remettent au jour au XXe siècle.


Selon la tradition rapportée par Strabon et Hérodote, la cité fut fondée par des colons doriens originaires de Sparte et conduits par le héros légendaire et éponyme Théras. Le site choisi, le sommet allongé du mont Messavouno dominant la mer à 365 mètres de hauteur, présente une valeur stratégique évidente. La fondation pourrait dater du IXe siècle av. J.-C. selon des indices archéologiques.

Continuer la lecture de « La ville antique de Théra (Grèce). »