Ville de la Charité-sur-Loire (Nièvre).

La Charité-sur-Loire est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.


Vers 700 existe une petite bourgade dénommée Seyr où un sous-diacre dénommé Lioup fonda une église dédiée à la Vierge et un monastère soumis à la règle de saint Basile. Le nom de La Charité sera donné ultérieurement, du fait de celle dont les moines faisaient preuve envers les pauvres de passage. La ville est détruite deux fois par les Gascons en 743 et en 771.

La Charité-sur-Loire s’est développée autour d’un prieuré clunisien et de deux églises érigées par les moines en 1059, le tout protégé par des remparts. L’église Notre-Dame, la plus grande d’Europe après celle de l’abbaye de Cluny, est édifiée à partir du XIe siècle. Le prieuré bénédictin devient rapidement l’un des plus beaux, des plus riches et des plus renommés d’Europe. Le pape Pascal II le consacre en 1107. Il compte près de 400 dépendances dans tout le monde chrétien jusqu’aux portes de la Terre sainte à Constantinople. Aujourd’hui, subsiste le chœur et l’abside du monastère prioral.

Continuer la lecture de « Ville de la Charité-sur-Loire (Nièvre). »

La boule de Moulins.

Une boule de Moulins est un procédé de transport du courrier vers la ville de Paris employé lors du siège de la ville pendant la guerre de 1870. Comme le courrier empruntant ce moyen était au préalable centralisé à Moulins (Allier), ces boules furent dites « de Moulins ».

Les boules de Moulins, en métal et remplies de courrier, étaient immergées dans la Seine largement en amont de Paris. Roulant sur le fond du fleuve, elles devaient franchir les lignes des assiégeants et être récupérées aux abords de la capitale. Le procédé se révéla un échec total, aucune boule de Moulins ne parvenant à Paris avant la fin du siège, même si plus de la moitié d’entre elles a été récupérée depuis, de la Seine-et-Marne jusqu’à l’embouchure de la Seine.

Continuer la lecture de « La boule de Moulins. »

L’Académie de philatélie.

L’Académie de philatélie est une association philatélique française créée en 1928. Ses membres se donnent pour but la promotion de la philatélie et des études philatéliques. Assez indépendante, elle n’est pas membre de la Fédération française des associations philatéliques (FFAP).

Le siège de l’Académie se trouve au Musée de la Poste, rue de Vaugirard à Paris, pour l’ouverture duquel l’Académie a milité. La bibliothèque du Musée de la Poste a été constituée à partir du fond de l’Académie et est accessible librement au public.

L’emblème de l’Académie est la Cérès dessinée par Jacques-Jean Barre.

Le 25 mai 1928, Gaston Tournier, le rédacteur en chef du Messager Philatélique, lance le projet d’une académie composée de philatélistes aux compétences reconnues. Les lecteurs sont invités à voter pour les 25 membres fondateurs par référendum, sans liste pré-établie.

Continuer la lecture de « L’Académie de philatélie. »