Oscar Roty, sculpteur et médailleur.

Louis Oscar Roty est un sculpteur et médailleur français, né à Paris le 12 juin 1846, où il est mort dans le 6e arrondissement le 23 mars 1911.

Il est surtout connu pour la figure de sa Semeuse, utilisée en France sur les pièces de monnaie et les timbres postaux.


Fils d’un modeste instituteur parisien, Oscar Roty naît à Belleville, en 1846, sous la monarchie de Juillet.

Il est l’élève d’Horace Lecoq de Boisbaudran à la petite École (future École des arts décoratifs) et celui d’Hubert Ponscarme à l’École des beaux-arts.

Concourant pour le grand prix de Rome en gravure de médaille et pierre fine, Oscar Roty obtient une mention en 1869, la deuxième place en 1872 et remporte le premier prix en 1875.

En 1878, il épouse Marie Boulanger, fille du ferronnier d’art Pierre François Marie Boulanger.

Il est surtout connu pour l’une de ses œuvres, dénommée La Semeuse. L’origine de celle-ci remonte à un projet de médaille de 1887, resté inabouti, qu’Oscar Roty reprend en 1896 pour répondre à une commande du ministère des Finances. Les premières pièces de monnaie de type Semeuse entrent en circulation en 1897. À partir de 1903, la Semeuse apparaît aussi sur les timbres postaux.

Continuer la lecture de « Oscar Roty, sculpteur et médailleur. »

Luc-Olivier Merson, peintre et illustrateur.

Nicolas Luc-Olivier Merson né à Paris le 21 mai 1846 et mort dans la même ville le 13 novembre 1920 est un peintre et illustrateur français.


Fils du peintre et critique d’art Charles-Olivier Merson (1822-1902) et de Félicie Joséphine Talbot, Luc-Olivier Merson étudie auprès de Gustave Adolphe Chassevent-Bacque à l’École de dessin puis auprès d’Isidore Pils à l’École des beaux-Arts de Paris. Il expose pour la première fois au Salon de 1866 et obtient le grand prix de Rome de peinture en 1869Note 1 avec Le Soldat de Marathon. Luc-Olivier Merson obtient une médaille de première classe au Salon des artistes français de 1875, et une médaille d’or lors de l’Exposition universelle de Paris de 1889.

En 1892, il est élu à l’Académie des beaux-arts. Peu avant sa mort, il reçoit la médaille d’honneur du Salon des artistes français pour l’ensemble de son œuvre.

De 1905 à 1911, il est chef d’atelier à l’École des beaux-arts de Paris.  Chevalier de la Légion d’honneur en 1881, puis promu officier en 1900, il est promu commandeur du même ordre à titre posthume en 1920.

Continuer la lecture de « Luc-Olivier Merson, peintre et illustrateur. »

Joseph Blanc, peintre.

Joseph-Paul Blanc né à Paris le 25 janvier 1846 et mort dans la même ville le 4 juillet 1904 est un peintre français.


Joseph Blanc est élève d’Émile Bin et d’Alexandre Cabanel à l’École des beaux-arts de Paris. Il obtient le prix de Rome en peinture en 1867 pour Le Meurtre de Laïus par Œdipe. Il accueille des élèves dans son atelier  à Montmartre. Joseph Blanc est nommé professeur à l’École des beaux-arts de Paris en 1889.

Il peint des sujets religieux, mythologiques, historiques, et réalise des portraits d’hommes politiques.

Il participe à la décoration de différents édifices, en particulier pour le Panthéon de Paris où l’on peut voir Le Vœu de Clovis à la bataille de Tolbiac, Le Baptême de Clovis et Le Triomphe de Clovis ; il y représente autour de Clovis plusieurs hommes politiques de l’époque,  dont Gambetta, Clemenceau, Paul Bert et Édouard Lockroy. Une esquisse de cette œuvre est conservée à Paris au musée d’Orsay.

Continuer la lecture de « Joseph Blanc, peintre. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.