La guerre d’Irak.

La guerre d’Irak ou seconde guerre du Golfe commence officiellement le 20 mars 2003 avec l’invasion de l’Irak (dite opération Liberté irakienne) par la coalition menée par les États-Unis contre le Parti Baas de Saddam Hussein. L’invasion a conduit à la défaite rapide de l’armée irakienne, à l’arrestation et à l’exécution de Saddam Hussein ainsi qu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Cette guerre est l’une des rares mises en œuvre9 du concept de guerre préventive, ici menée pour parer à la menace des armes de destruction massive dont l’administration Bush affirmait à tort détenir la preuve dans un rapport présenté au conseil de sécurité de l’ONU le 12 septembre 2002.

Le président George W. Bush a officiellement déclaré l’achèvement des combats le 1er mai 2003, sous la bannière Mission accomplie. Toutefois, la violence contre les forces de la coalition a rapidement conduit à une guerre asymétrique impliquant plusieurs groupes d’insurgés, des milices, des membres d’Al-Qaïda, l’armée américaine et les forces du nouveau gouvernement irakien.

La guérilla irakienne est menée côté sunnite, principalement par l’Armée islamique en Irak, par les baasistes de l’Armée des hommes de la Naqshbandiyya et par les djihadistes d’Al-Qaïda en Irak qui forment en 2006 l’État islamique d’Irak. Plusieurs milices chiites sont également constituées, la principale étant l’Armée du Mahdi.

Continuer la lecture de « La guerre d’Irak. »

Dale Earnhardt, pilote automobile.

Dale Earnhardt (né le 29 avril 1951 à Kannapolis, en Caroline du Nord – mort le 18 février 2001 à Daytona Beach, en Floride dans le dernier tour du Daytona 500) était un pilote automobile américain de NASCAR. Avec sept titres de la Winston Cup (aujourd’hui Monster Energie Cup Series), il est codétenteur du record avec Richard Petty et Jimmie Johnson.


Dale affirmait lui-même qu’il n’avait jamais envisagé d’autre métier que celui de pilote de course. Et pour cause, il a en permanence l’exemple de son père, Ralph, pilote estimé dans les années 1950, spécialiste des short tracks (petites pistes ovales). Toutefois, Ralph n’a jamais aidé son fils à devenir pilote, voulant tester sa motivation. Afin de pouvoir se lancer dans la compétition, Dale quitte l’école très tôt et enchaîne les petits boulots. Accumulant les difficultés, il se marie et devient père de famille à 18 ans mais il divorcera un an plus tard, emporté par le démon de la course.

Continuer la lecture de « Dale Earnhardt, pilote automobile. »

Suzuki Harunobu, artiste.

Suzuki Harunobu (1725 -1770) est un artiste d’estampes japonaises, un des plus célèbres créateurs d’estampes ukiyo-e en couleurs.

C’était un innovateur, le premier qui produisit des estampes imprimées en de nombreuses couleurs, nommées « estampes de brocart » (nishiki-e) dès 1765. Elles surpassèrent par leur richesse les estampes qui ne faisaient appel qu’à deux ou trois couleurs. Harunobu a employé beaucoup de techniques complexes et a développé une grande variété de sujets, depuis les images poétiques classiques jusqu’aux portraits des jeunes beautés de son époque. Comme beaucoup d’artistes de son temps, Harunobu a également produit un certain nombre de shunga, ou images érotiques.

Au cours de sa vie, et ensuite, de nombreux artistes l’ont pris pour modèle. Quelques-uns, tel que Harushige, se sont même vantés de leur capacité à créer de faux originaux du grand maître.


On ne dispose que de rares indices pour évoquer la vie de Harunobu. Par extrapolation on évalue sa date de naissance autour de 1725. Cette date ne s’appuie que sur une seule source tardive, une supposition « éclairée » de Sekine Shisei (1825-1893) ou de son fils, Kinshirō. Les spécialistes de cet artiste ont nuancé très sensiblement, depuis le début du XXIe siècle, leurs interprétations des quelques documents dont ils disposent. Sur ses dix années d’activité, les huit dernières sont celles qui sont connues avec le plus de certitude.

Continuer la lecture de « Suzuki Harunobu, artiste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.