Roberto Suazo Córdova, homme d’état.

Roberto Suazo Córdova, né le 17 mars 1927 à La Paz (Honduras) et mort le 22 décembre 2018 à Tegucigalpa (Honduras), est un homme d’État hondurien. Il est président de la République du 27 janvier 1982 au 27 janvier 1986.


En 1949, Roberto Suazo Córdova obtient son diplôme de médecin de  l’université de San Carlos de Guatemala. Après avoir obtenu son diplôme, il a exercé sa profession à l’hôpital général de Guatemala. En 1953, il retourne dans sa ville natale où il pratique la médecine pendant 25 ans.

Durant son séjour à La Paz, le docteur Suazo entre dans la vie politique en tant que membre du Parti libéral.

Roberto Suazo Córdova représente La Paz au Congrès hondurien en tant que libéral et devient le personnage le plus important du parti en 1979. À cette époque, il remplace la figure historique du Parti libéral Modesto Rodas en tant que coordinateur général.

En 1980, la junte militaire dirigée par le général Policarpo Paz décide de rétablir le pouvoir civil au Honduras en vertu d’une nouvelle constitution. Roberto Suazo Córdova est élu président de la convention constitutionnelle subséquente.

En raison de sa popularité parmi les libéraux, Roberto Suazo Córdova est désigné candidat à la présidentielle pour les élections du 29 novembre 1981. Il est élu premier président constitutionnel du Honduras après dix ans de régime militaire en battant son rival Ricardo Zúñiga du Parti national avec 53 % des voix.

Continuer la lecture de « Roberto Suazo Córdova, homme d’état. »

Manuel de Jésus Subirana, missionnaire.

Manuel de Jesús Subirana était un prêtre d’origine espagnole.


Manuel de Jésus Subirana. Il est né en 1807 dans la ville de Manresa (Barcelone) en Espagne. Il est décédé le 27 novembre 1864, dans un lieu appelé “Potrero de los Olivos”, situé au nord et dans la juridiction de Santa Cruz de Yojoa, dans l’actuel département de Cortés, et accomplissant un souhait testamentaire, sa dépouille a été transférée à la ville de Yoro, pour être déposé dans l’église.

Subirana, entré très jeune au séminaire de la ville de Vich d’où il fut ordonné en 1834, il fut nommé prêtre dans sa ville natale jusqu’en 1845 ; Il s’embarque pour Cuba, où il arrivera en 1850, où il entreprend son travail missionnaire sous les auspices de l’archevêque Antonio María Claret y Clara , de 1856 à 1857 on le retrouve dans le diocèse de San Salvador, sous la direction de l’évêque Tomás Saldaña et Olivares.

En 1857, il s’installa au Honduras, à l’âge de quarante-neuf ans ; c’était un homme d’une grande intelligence et d’une grande expérience missionnaire chrétienne. Il a été reçu par l’évêque du diocèse de Comayagua , Fray Hipólito Casiano Flores , qui l’a autorisé à effectuer son travail missionnaire sur le territoire hondurien. Subirana s’est ensuite déplacé vers la Mosquitia hondurienne , le secteur oriental du pays limitrophe du Nicaragua, sa mission était d’évangéliser les habitants de cette région, divisée en : Zambos , Payas , Misquitos , Jicaques , Toacas ,Carib Sumos et d’autres, qui en grand nombre avaient des croyances païennes et superstitieuses.

Continuer la lecture de « Manuel de Jésus Subirana, missionnaire. »

Julio Lozano Diaz, homme d’état.

Julio Lozano Díaz (Tegucigalpa , 27 mars 1885 – 20 août 1957, Miami, États- Unis d’Amérique ). Il a été comptable, homme politique et quarantième président de la République du Honduras entre 1954 et 1956, après la démission du président Dr Juan Manuel Gálvez.


Julio Lozano Díaz est né dans la ville de Tegucigalpa le 27 mars 1885. Ses parents étaient Julio Lozano Travieso et Josefa Díaz Gónzales. Il a épousé Laura Vigil Lozano.

Lozano Díaz était un expert en affaires et un comptable public agréé, ce qui lui a valu un poste au sein de la Rosario Mining Company de San Juancito au cours de ses années de formation. Il était « l’un des hommes qui, dans les rangs du service administratif, occupait presque toutes les fonctions bureaucratiques sauf celles dans le domaine de l’instruction publique ».

En tant que jeune homme, il a commencé à fournir ses services dans la branche du Trésor. Plus tard, il est devenu administrateur des recettes, administrateur des douanes, sous-secrétaire puis secrétaire d’État au bureau du Trésor et du Crédit public. En outre, il a occupé les portefeuilles des relations extérieures, du gouvernement, de la justice, de la santé et du bien-être public, du développement, de l’agriculture et du travail. Dans le service diplomatique, il remplit d’importantes missions comme ambassadeur à Washington DC.

Il a été administrateur général et directeur de la société de transport terrestre Dean et administrateur des recettes et des douanes de Puerto Castilla, La Ceiba et Tela. Vice-président du Congrès national du Honduras en 1933. Ministre de l’économie, des finances et du crédit public sous l’administration de Tiburcio Carías Andino. Ministre des Affaires étrangères de 1937 à 1938.

Continuer la lecture de « Julio Lozano Diaz, homme d’état. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.