Zinaïda Serebriakova, peintre.

Zinaïda Evguenievna Serebriakova (en russe : Зинаи́да Евге́ньевна Серебряко́ва), née Lanceray le 12 décembre 1884 à Neskoutchnoïe et morte le 19 septembre 1967 à Paris, est une artiste peintre russe naturalisée française en 1947. Son nom de jeune fille, d’origine française Lanceray, se transcrit parfois directement du russe en Lansere (Лансере).

Elle signait habituellement ses toiles : Z. Serebriakova en caractères latins ou cyrilliques. Elle se faisait aussi appeler à l’ancienne manière française de transcription des noms russes (usitée jusque dans les années 1960) Serebriakoff avec deux f. Ses intimes l’appelaient affectueusement Zika ou Zina. Elle fut la première femme russe à être reconnue comme peintre important.

Elle est enterrée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, à côté de Paris.


Continuer la lecture de « Zinaïda Serebriakova, peintre. »

Andreï Gromyko, homme politique et diplomate.

Andreï Andreïevitch Gromyko (en russe : Андре́й Андре́евич Громы́ко, en biélorusse : Андрэй Грамыка), né le 5 juillet 1909 (18 juillet 1909 dans le calendrier grégorien) à Starye Gromyki, près de Gomel (Empire russe, aujourd’hui en Biélorussie) et mort le 2 juillet 1989 à Moscou (RSFS de Russie, aujourd’hui en Russie), est un homme politique et diplomate soviétique. Il a été notamment ministre des Affaires étrangères de l’Union soviétique puis président du præsidium du Soviet suprême.


Andreï Gromyko naît en 1909 dans une famille de paysans biélorusses. Il étudie à l’Institut technique agricole de Minsk jusqu’en 1932, puis étudie l’économie à Moscou entre 1936 et 1939. Il profite des places laissées vacantes par les Grandes Purges et entre en 1939 au commissariat du peuple aux Affaires étrangères comme chef du département Amérique. Ensuite, il commence à gravir les échelons.

Il devient conseiller à l’ambassade d’Union soviétique aux États-Unis de 19391 à 1943, puis ambassadeur dans ce même pays de 1943 à 1946.

Continuer la lecture de « Andreï Gromyko, homme politique et diplomate. »

Vassili Perov, peintre.

Vassili Grigorievitch Perov (en russe : Василий Григорьевич Перов; ISO 9 : Vasilij Grigor’evič Perov) est un peintre russe né le 21 décembre 1833 (2 janvier 1834 dans le calendrier grégorien) à Tobolsk et mort le 29 mai 1882 (10 juin 1882 dans le calendrier grégorien) d’une tuberculose près de Moscou. Il fut membre du groupe dit des Ambulants.


Le peintre russe Vasili Gigorevich Perov (autre orthographe : Vasili Grigorevich Perov) a préféré consacrer ses œuvres aux scènes rurales, aux enfants et aux gens simples. Ses peintures rayonnent d’une énorme vivacité, les figures semblent bouger sous les yeux du spectateur. Certaines scènes sont joyeuses, mais la plupart sont sombres et oppressantes. Avec beaucoup de détails, les peintures de Perov racontent l’inégalité sociale en Russie de son temps. Il a esquissé un aperçu émotionnel de la pauvreté abjecte et du harcèlement du travail des enfants, qui était courant à l’époque. Perov a fait l’expérience directe de ce que signifie l’exclusion. En tant que fils illégitime d’un noble procureur, il n’a pas été autorisé à porter le nom de son père – malgré le mariage ultérieur de ses parents. Au lieu de cela, il a été nommé d’après son parrain. Le nom Perov, qui remonte au mot russe pour désigner la plume, est un surnom que lui a donné son professeur de calligraphie et qu’il a conservé comme nom de scène tout au long de sa vie.

Continuer la lecture de « Vassili Perov, peintre. »