Léonid Govorov, militaire.

Leonid Aleksandrovich Govorov ( russe : Леони́д Алекса́ндрович Го́воров ) (22 février [ OS 10 février] 1897 – 19 mars 1955) était un commandant militaire soviétique . Une formation d’ artillerie officier, il a rejoint l’ Armée Rouge en 1920. Il est diplômé de plusieurs académies militaires soviétiques, y compris l’ Académie militaire de l’ Armée rouge – major . Il a participé à la guerre d’hiver de 1939-1940 contre la Finlande en tant qu’officier supérieur d’artillerie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Govorov prend le commandement d’une armée en novembre 1941 lors de la bataille de Moscou . Il commanda le front de Leningrad d’avril 1942 à la fin de la guerre. Il a atteint le grade de maréchal de l’Union soviétique en 1944, a reçu le titre de héros de l’Union soviétique et de nombreux autres prix.


Leonid Aleksandrovich Govorov est né dans une famille paysanne d’ origine russe dans le village de Butyrki dans le gouvernorat de Viatka (maintenant dans l’oblast de Kirov ). Il a fréquenté un lycée technique à Yelabuga et s’est inscrit au département de construction navale de l’Institut polytechnique de Petrograd . En décembre 1916, cependant, il est mobilisé et envoyé à l’école d’artillerie Konstantinovskye, dont il sort diplômé en 1917. Il devient officier d’ artillerie avec le grade de podporuchik.

Continuer la lecture de « Léonid Govorov, militaire. »

Les navires brise-glaces.

Un brise-glace est un navire utilisé pour ouvrir ou maintenir ouvertes des voies de navigation dans les eaux prises par la banquise.

Le brise-glace est originairement une pièce de bois à angle aigu, assemblée sur l’avant-bec d’un pont destiné à briser les glaces et les écarter. L’orthographe brise-glaces est également rapportée dans certains dictionnaires, mais moins fréquente que l’autre.


Pour qu’un navire soit considéré comme un brise-glace, il doit disposer de trois caractéristiques : une coque renforcée pour le passage dans la glace, une étrave de forme spéciale, et suffisamment de puissance pour avancer. Un navire « ordinaire », sans coque renforcée, ne se risque pas à toucher la glace. Pour se frayer un chemin, un brise-glace utilise sa puissance pour avancer sur la glace, puis son poids la casse ; il faut ensuite que l’étrave dégage les morceaux cassés sur le côté afin qu’ils ne s’entassent pas sur l’avant. Le cycle se répète ensuite.

Continuer la lecture de « Les navires brise-glaces. »

Dmitri Chostakovitch, compositeur.

Dmitri Dmitrievitch Chostakovitch (en russe : Дмитрий Дмитриевич Шостакович, né le 12 septembre 1906 (25 septembre 1906 dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg dans l’Empire russe et mort le 9 août 1975 à Moscou en URSS, est un compositeur russe de la période soviétique. Il est l’auteur de quinze symphonies, de plusieurs concertos, d’une musique de chambre abondante, et de plusieurs opéras. Sa musique, accusée de formalisme par le pouvoir soviétique, contribue par sa force et son dramatisme souvent exacerbé à faire de Chostakovitch une figure majeure de la musique du XXe siècle.


Dmitri Chostakovitch est issu d’une famille appartenant à l’intelligentsia russe et au passé révolutionnaire : son grand-père Boleslav (en polonais Bolesław Szostakowicz), lui-même fils d’un révolutionnaire polonais déporté en Russie dans la région de Perm, avait été exilé en Sibérie pour avoir été soupçonné d’être impliqué dans la tentative d’assassinat d’Alexandre II de 1866.

Continuer la lecture de « Dmitri Chostakovitch, compositeur. »