Olha Kobylianska, romancière et féministe.

Olha Kobylianska est une romancière et féministe ukrainienne née le 25 novembre 1863 en Bucovine et décédée le 21 mars 1942 à Tchernivtsi.


Olha Kobylianska est née le 25 novembre 1863 à Gura Humorului en Bucovine dans la famille d’un travailleur de l’administration minière ukrainienne. Elle est le quatrième des sept enfants de Maria Werner et Yulian Kobyliansky. Principalement autodidacte, Kobylianska n’a reçu qu’une courte éducation de quatre ans entièrement en allemand, ce qui peut d’ailleurs expliquer le fait que son premier roman, publié en 1880, soit entièrement écrit dans cette langue. Ce n’est qu’en 1894 que paraîtra son premier ouvrage en ukrainien, notamment sous l’influence de compatriotes féministes comme Sofiia Okunevska, Natalia Kobrynska ou encore Lessia Oukraïnka. Kobylianska a d’ailleurs rencontré cette dernière en 1899, tandis qu’au fil du temps leur rapprochement et leur correspondance sont devenus de plus en plus intenses jusqu’à prendre une teinte passionnée. Même si cette “passion” peut paraître surprenante dans la vie culturelle ukrainienne encore très conservatrice, de telles relations pouvaient être fréquentes dans les avant-gardes européennes. En 1894, Kobylianska a participé à la fondation de la société des femmes de Ruthénie qui n’a toutefois pas réussi à recruter un grand nombre de femmes, beaucoup étant attirées par le socialisme radical et révolutionnaire. Kobylianska a soutenu la révolution bolchevique de 1917 mais aussi l’annexion de l’Ukraine par l’URSS, un soutien qui lui a valu des ennuis lorsque les Allemands et les Italiens ont envahi la Bucovine en 1941. Sa mort en 1942 l’a soustraite aux conséquences d’un procès en cour martiale.

Continuer la lecture de « Olha Kobylianska, romancière et féministe. »

Semen Hulak-Artemovsky, compositeur, chanteur, acteur et dramaturge.

Semen Stepanovich Hulak-Artemovsky ( ukrainien : Семен Степанович Гулак-Артемовський , aussi appelé Semyon Gulak-Artemovsky et Artemovs’kyj ) (16 Février 1813-17 Avril  1873), était un ukrainien compositeur d’opéra, chanteur (baryton), acteur et dramaturge qui a vécu et travaillé en Russie impériale.

Il est surtout connu pour son opéra comique Zaporozhets za Dunayem ( A Zaporozhian ( cosaque ) Au – delà du Danube ), ainsi que pour son talent dramatique et son puissant, riche baryton voix. Il était le neveu du poète Petro Hulak-Artemovsky et un ami proche de Taras Shevchenko.


Continuer la lecture de « Semen Hulak-Artemovsky, compositeur, chanteur, acteur et dramaturge. »

Rūdolfs Blaumanis, écrivain, dramaturge et journaliste.

Rūdolfs Blaumanis (né Rūdolfs Kārlis Leonīds Blaumanis le 1er janvier 1863 à Ērgļi, en Lettonie – mort le 4 septembre 1908 à Punkaharju, en Finlande) est un écrivain, dramaturge et journaliste letton. Il est principalement connu pour ses nouvelles : les Gelées printanières (Salna pavasarī, 1898), le Marécage (Purva bridējs, 1898), Andriksons (1899) et À l’Ombre de la mort (Nāves ēnā, 1899). Plusieurs de ses œuvres ont été sujets d’adaptation cinématographique. Au terme d’un sondage effectué par le quotidien Latvijas Avīze en 2004, il arrive en troisième position parmi les 100

personnalités lettones les plus importantes de tous les temps. Son œuvre a été traduite dans de nombreuses langues (anglais, russe, lituanien, ukrainien, hongrois, allemand). Une dizaine de ses nouvelles et sa pièce Indrāni (1904) font partie du Canon culturel letton4. Étroitement associée à la principale fête traditionnelle du calendrier letton, la fête de la Saint-Jean, la pièce Skroderdienas Silmačos (La Journée du tailleur à Silmaci) est un phénomène socio-culturel sans équivalent en Lettonie, puisqu’elle donne lieu chaque année à de nombreuses réinterprétations aux quatre coins du pays.

Continuer la lecture de « Rūdolfs Blaumanis, écrivain, dramaturge et journaliste. »