Luna 16.

Luna 16 (en russe Луна-16 également appelée Lunik 16 ou Objet 04527) est une mission spatiale robotique du programme spatial soviétique Luna lancée en 1970 vers la Lune. La sonde spatiale réussit pour la première fois dans l’histoire de l’exploration spatiale à recueillir et rapporter sans intervention humaine un échantillon du sol d’un autre corps céleste sur Terre. À la date de lancement, des roches lunaires avaient déjà été rapportées sur Terre par les missions américaines Apollo 11 et Apollo 12.


La Lune est le premier objectif visé par les missions interplanétaires lancées au début de l’ère spatiale. L’Union soviétique dispose d’une certaine avance, grâce notamment à la puissance de ses lanceurs, dans la Course à l’espace qui l’oppose aux États-Unis et qui reflète la Guerre froide qui sévit entre les deux superpuissances mondiales de l’époque. L’astronautique soviétique réalise un grand nombre de premières au cours de ses premières missions d’exploration de la Lune regroupées au sein du programme Luna : première photo de la face cachée de la Lune, premier atterrissage en douceur sur le sol lunaire. Mais progressivement le

programme spatial américain et plus particulièrement le programme d’exploration de la Lune monte en puissance. La NASA lance d’une part en 1961 le programme Apollo qui doit avant la fin de la décennie déposer des hommes sur la Lune, d’autre part elle développe plusieurs programmes de sondes automatiques tels que les atterrisseurs Surveyor ou les orbiteurs Lunar Orbiter. L’Union soviétique réplique en fixant des objectifs toujours plus ambitieux à ses sondes lunaires et en lançant en 1964 un programme spatial habité concurrent du programme Apollo.

Continuer la lecture de « Luna 16. »

Soyouz 9.

Soyouz 9 est un vol du programme spatial de l’Union soviétique lancé le 1er juin 1970 dans le cadre du programme Soyouz, lui-même amorcé deux ans plus tôt.

Les deux cosmonautes demeurent près de 18 jours dans l’espace, battant le record d’endurance précédemment établi par Gemini 7 et ouvrant la voie aux missions de longue durée à bord des stations spatiales, qui débuteront l’année suivante.

Jusqu’à aujourd’hui, il est d’ailleurs le plus long vol jamais effectué par un équipage sur un vaisseau spatial isolé (non accouplé à une station spatiale).


Ce vol intervient un an après que les Américains aient réussi à débarquer des hommes sur la Lune, conformément au pari que le président Kennedy avait pris en 1961.

Continuer la lecture de « Soyouz 9. »

Venera 5, sonde spatiale soviétique.

Venera 5 (en russe : Венера-5) (désignation du fabricant : 2V (V-69)) est une sonde du programme spatial soviétique Venera pour l’exploration de Vénus.


Venera 5 a été lancée le 5 janvier 1969 à partir d’une fusée Spoutnik  Tyazheliy (69-001C) vers Vénus dans le but d’obtenir des données atmosphériques sur la planète. La sonde était très similaire à Venera 4 mais de conception plus robuste.

Continuer la lecture de « Venera 5, sonde spatiale soviétique. »