Ville de Metz (Moselle).

Metz est une commune française située dans le département de la Moselle, en Lorraine. Préfecture de département, elle fait partie, depuis le 1er janvier 2016, de la région administrative Grand Est, dont elle accueille les assemblées plénières. Metz et ses alentours, qui faisaient partie des Trois-Évêchés de 1552 à 1790, se trouvaient enclavés entre la Lorraine ducale et le duché de Bar jusqu’en 1766. Par ailleurs, la ville a été de 1974 à 2015 le chef-lieu de la région de Lorraine.

Ville bimillénaire, l’oppidum celte des Médiomatriques, connu sous le nom latin de Divodurum Mediomatricorum, puis comme Mettis, devient la capitale du royaume franc d’Austrasie. Ville commerçante de l’Empire carolingien, Metz est le siège d’un puissant évêché, et une cité commerçante et bancaire d’importance du Saint-Empire romain germanique. Convoitée par le royaume de France, Metz devient une place forte française au XVIe siècle, avant d’être provisoirement annexée par l’Empire allemand à la fin XIXe siècle (Alsace-Moselle).

Continuer la lecture de « Ville de Metz (Moselle). »

Claude Bourgelat, écuyer et vétérinaire.

Claude Bourgelat, né le 27 mars 1712 à Lyon et mort le 3 janvier 1779 à Paris, est un écuyer et vétérinaire français.

Bourgelat est le précurseur de l’institutionnalisation de l’enseignement vétérinaire, à travers la fondation des deux premières écoles vétérinaires du monde, qu’il a impulsées à Lyon en 1761, puis à Maisons-Alfort en 1765. On peut également le regarder comme le fondateur de l’hippiatrique en France.


Le père de Claude Bourgelat est un riche commerçant qui partage ses activités entre Lyon, où son élection à l’échevinage le fait accéder à la noblesse, et Livourne en Italie. Après son décès en 1719, Claude voit l’aisance matérielle s’amenuiser et l’ambiance familiale se dégrader au fil des procès autour de l’héritage.

Continuer la lecture de « Claude Bourgelat, écuyer et vétérinaire. »

Ville d’Autun (Saône-et-Loire).

Autun est une commune française du département de Saône-et-loire en région Bourgogne-Franche-Comté, située dans le parc naturel régional du Morvan.

Sous-préfecture de Saône-et-Loire depuis 1790, la ville comptait 13 290 habitants (Autunois et Autunoises) au recensement de 2017, au cœur d’une intercommunalité regroupant environ 40 000 habitants.

Fondée par les Romains comme Augustodunum, sœur et émule de Rome au début du règne de l’empereur Auguste, capitale gallo-romaine des Éduens en remplacement de Bibracte, évêché dès l’Antiquité, Autun a été jusqu’à la fin du xve siècle une cité prospère et un centre culturel influent, en dépit des pillages et des invasions. Son enclavement géographique et la concurrence croissante de Dijon, de Chalon-sur-Saône et plus tard du Creusot ont contribué à son déclin au cours des siècles suivants. Difficilement convertie dans l’industrie au XIXe siècle (exploitation du schiste bitumineux et de la fluorine), Autun a connu au xxe siècle un regain de dynamisme qui en a fait le siège de plusieurs entreprises nationales (Dim, Nexans) et le lycée militaire, l’un des six lycées de la défense français. La ville conserve de son passé antique et médiéval un riche patrimoine qui en fait par ailleurs un important site touristique au cœur de la Bourgogne.

Continuer la lecture de « Ville d’Autun (Saône-et-Loire). »