La myrtille.

Les myrtilles sont des fruits rouges produits par diverses espèces du genre Vaccinium (famille des Ericaceae). Ce sont de petites baies de couleur bleu-violacé à la saveur douce et légèrement sucrée.


À l’origine du nom et principalement, il s’agit de Vaccinium myrtillus, la myrtille commune, mais l’appellation peut également se rapporter à Vaccinium uliginosum, la myrtille des marais et à plusieurs espèces américaines dont certaines sont cultivées (Vaccinium caespitosum, Vaccinium corymbosum, Vaccinium angustifolium, Vaccinium deliciosum, Vaccinium membranaceum, Vaccinium ovalifolium, Vaccinium myrtilloides, etc.).

Continuer la lecture de « La myrtille. »

La gentiane bleue des Alpes.

La Gentiane acaulis est une plante vivace alpine tapissante de petite dimension, au feuillage lustré vert moyen, en rosette basale, au-dessus duquel jaillissent, sur de très courtes tiges, en mai-juin, de grandes fleurs dressées, en forme de trompette, d’un sublime bleu intense, ponctué de vert à l’intérieur de la corolle. Afin de réussir la culture de cette vivace d’exception, cette Gentiane des Alpes nécessite peut-être une certaine

expérience, ainsi qu’une exposition ensoleillée fraîche et un sol humifère, bien drainé, retenant l’humidité. Mais quel défi pour tout jardinier de parvenir à acclimater cette Gentiane bleue, emblème de la flore de nos montagnes ! La Gentiane acaule a été primée par la Société Royale d’Horticulture, en lui décernant un Award of Garden Merit en 1993.

La Gentiana acaulis ou Gentiane acaule, plus connue sous son nom usuel de Gentiane des Alpes, est une espèce botanique originaire des montagnes européennes, poussant dans les prairies, les pâturages et les zones rocailleuses entre 800 et 3000 m d’altitude, sur des sols à tendance acidocalcaire. Cette espèce  appartient à la famille des Gentianacées, dans son milieu naturel elle est protégée. Plante vivace tapissante à feuillage semi-persistant, cette Gentiane acaule, présente une rosette basale de feuilles lancéolées, légèrement pointues, mesurant environ 5 cm de long, d’un beau vert moyen brillant. De croissance plutôt lente, elle ne dépasse pas 10 cm de hauteur pour une envergure de 15 à 30 cm.  En mai-juin, s’épanouissent, sur de courtes tiges, de grandes fleurs solitaires de 5 cm, en forme de trompette, dressées vers le ciel, d’un bleu profond très lumineux, ponctué de vert à l’intérieur. L’incomparable bleu Gentiane semblant refléter l’azur intense du ciel des hautes cimes.

Continuer la lecture de « La gentiane bleue des Alpes. »

Les poissons-chirurgiens.

Les poissons-chirurgiens forment, avec les poissons-licornes (ou nasons), la famille des Acanthuridae (au sein de l’ordre des Perciformes). Ces poissons tropicaux sont notamment caractérisés par les éperons tranchants qu’ils portent de chaque côté de la queue.


Ce sont des poissons perciformes de taille variable, toujours très comprimés latéralement et de silhouette plus ou moins ovale, avec des écailles très petites. Ils sont caractérisés par un dos élevé, un front bombé, des nageoires dorsale et anale longues et une petite bouche terminale. L’œil est placé assez haut, derrière un long os préorbital. Les espèces de la famille sont identifiées par le nombre de rayons épineux et mous dans leurs nageoires et le nombre et la mobilité des épines pré-caudales. La nageoire dorsale est d’un seul tenant, lisse, avec 4-9 épines et 19-33 rayons. L’anale a 2 ou 3 épines et 18-28 rayons, la pelvienne une épine et 3-5 rayons. La bouche est petite, et contient une unique rangée de petites dents placées très en avant.

Continuer la lecture de « Les poissons-chirurgiens. »