Ville des Sables d’Olonne (Vendée).

Les Sables-d’Olonne est une commune nouvelle française, sous-préfecture du département de la Vendée dans la région des Pays-de-la-Loire.

La commune résulte de la fusion du Château-d’Olonne, d’Olonne-sur-Mer et des Sables-d’Olonne le 1er janvier 2019, lesquels font d’elle la deuxième commune la plus peuplée du département avec 44 017 habitants en 2017, et plus de 45 000 selon les estimations au 1er janvier 2019.

La communauté d’agglomération représente une population de 53 623 habitants.


La fondation des Sables-d’Olonne remonte à 1218. L’actuel bourg d’Olonne-sur-Mer était au Moyen Âge un port très actif situé au fond d’une baie abritée. L’envasement de cette baie ainsi que celle de Talmont conduisent le prince Savary de Mauléon à fonder un nouveau port à l’emplacement de l’actuel quartier de la Chaume et dans les dunes d’Olonne (d’où vient le nom de la ville). La ville va alors se développer sur le versant nord de la dune.

Continuer la lecture de « Ville des Sables d’Olonne (Vendée). »

Emanuel Maffeolit Ungaro, couturier.

Emanuel Maffeolit Ungaro, né le 13 février 1933 à Aix-en-Provence et mort le 21 décembre 2019 à Paris, est un grand couturier français. Il est le fondateur de la maison de haute couture qui porte son nom.


À partir de l’âge de neuf ans, Emanuel Ungaro commence par apprendre le métier de tailleur avec son père, à Aix-en-Provence. Issu d’une famille d’immigrés italiens très modeste, originaires de Francavilla Fontana dans les Pouilles, il décide alors de rejoindre Paris puis Barcelone chez Balenciaga.

Formé par Balenciaga chez lequel il passera six années, puis deux ans chez Courrèges, il crée sa griffe en 1965 et présente sa première collection durant la tendance de la mode futuriste, avec peu de moyens. Sa marque de fabrique : des mélanges d’imprimés, des nuances vives, un art du drapé. Le magasin principal d’Emanuel Ungaro est situé sur le début de l’avenue Montaigne, à Paris. Dans les années 1980, il fait partie des cinq grands noms de la haute couture parisienne, dans cette période de renouveau de la mode française.

Continuer la lecture de « Emanuel Maffeolit Ungaro, couturier. »

René Ier d’Anjou, roi de Naples et de Sicile.

René d’Anjou, ou René Ier d’Anjou, ou encore René Ier de Naples ou René de Sicile, dit le « Bon Roi René », né le 16 janvier 1409 à Angers, et mort le 10 juillet 1480 à Aix-en-Provence, est seigneur puis comte de Guise (1417-1425), duc de Bar (1430-1480) de fait dès 1420, duc consort de Lorraine (1431-1453), duc d’Anjou (1434-1480), comte de Provence et de Forcalquier (1434-1480), comte de Piémont, comte de Barcelone, roi de Naples (1435-1442), roi titulaire de Jérusalem (1435-1480), roi titulaire de Sicile (1434-1480) et d’Aragon (1466-1480), marquis de Pont-à-Mousson (-1480), ainsi que pair de France et fondateur de l’ordre du Croissant.


Il est le second fils de Louis II d’Anjou, duc d’Anjou, roi titulaire de Naples et comte de Provence, et de Yolande d’Aragon, et naît le 16 janvier 1409 dans une des tours du château d’Angers, par un des hivers les plus froids que la France ait connus. Il est élevé par sa mère Yolande d’Aragon au château d’Angers et dans le Berry au milieu de ses frères et sœurs et en compagnie de son cousin le futur roi de France Charles VII de France, comte de Ponthieu, quatrième fils du roi Charles VI de France et de la reine Isabeau de Bavière.

Continuer la lecture de « René Ier d’Anjou, roi de Naples et de Sicile. »