Les volcans d’Auvergne.

Les volcans d’Auvergne sont l’alignement nord-sud de volcans d’origines et d’âges variés qui s’étendent de la chaîne des Puys au nord au plateau de l’Aubrac au sud. Si on considère l’ancienne région Auvergne, il faut aussi y inclure les volcans du Devès, du Meygal et du massif du Mézenc (du moins ceux situés dans le département de la Haute-Loire). Une grande partie de l’Auvergne est couverte par le Massif central, chaîne hercynienne datant de la fin du Paléozoïque qui s’étire sur presque un sixième de la surface totale de la France. C’est un plateau élevé (pénéplaine) entrecoupé de profondes vallées et surmonté fréquemment de reliefs volcaniques d’une grande variété de formes et d’âges.

Le volcanisme du Massif central a été actif durant les périodes tertiaire et quaternaire, l’âge des volcans s’étageant de 65 millions d’années pour les plus anciens à seulement 7 000 ans (voire moins) pour la chaîne des Puys.

Formant un ensemble paysager, géologique et patrimonial, le parc naturel régional des volcans d’Auvergne comprend la chaîne des Puys, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2018, les monts Dore, l’Artense, le Cézallier et les monts du Cantal.

Continuer la lecture de « Les volcans d’Auvergne. »

La forêt de Brocéliande (Bretagne).

Brocéliande est une forêt mythique citée dans plusieurs textes, liés pour la plupart à la légende arthurienne. Ces textes, datés du Moyen Âge pour les plus anciens, y mettent en scène Merlin, les fées Morgane et Viviane, ainsi que certains chevaliers de la table ronde. D’après ces récits, la forêt de Brocéliande héberge le val sans retour, où Morgane piège les hommes infidèles jusqu’à être déjouée par Lancelot du lac ; et la fontaine de Barenton, réputée pour faire pleuvoir. Brocéliande serait aussi le lieu de la retraite, de l’emprisonnement ou de la mort de Merlin.

Le premier texte à la citer est le Roman de Rou, rédigé par le poète anglo-normand Wace vers 1160. C’est dans les textes postérieurs que Brocéliande trouve son nom actuel et la plupart de ses attributions, sans que sa localisation physique ne soit évidente. La première revendication physique de cette forêt remonte au 30 août 1467 lorsque les Usemens et Coustumes de la foret de Brecilien sont écrits au château de Comper par un certain Lorence, chapelain du comte Guy XIV de Laval. Ces revendications physiques évoluent au fil des années. Au début du xixe siècle, Brocéliande est assimilée à la forêt de l’Orge (dite forêt de Quentin). Depuis les années 1850, différents auteurs l’associent surtout à la forêt de Paimpont, au point que cette théorie devient la plus largement admise par la culture populaire. Seules les communes situées autour de la forêt de Paimpont utilisent le nom « Brocéliande ».

Continuer la lecture de « La forêt de Brocéliande (Bretagne). »

Pablo Casals, violoncelliste, chef d’orchestre et compositeur.

Pablo Casals, né Pau Casals i Defilló ou Pau Casals le 29 décembre 1876 à El Vendrell (province de Tarragone, Espagne) et mort le 22 octobre 1973 à San Juan (Porto Rico), est un violoncelliste, chef d’orchestre et compositeur espagnol.

Pablo Casals s’est engagé en faveur de la république et de la liberté, contre les dictatures, en particulier celle de Franco en Espagne. Il fut proposé sans succès au prix Nobel de la paix en 1958.


Dès sa plus tendre enfance, Pablo Casals joue de divers instruments. Il étudie le violoncelle au conservatoire de Barcelone dès 1888, puis la composition à Madrid où il va continuer à se perfectionner, occupant divers postes comme instrumentiste ou pédagogue.

Continuer la lecture de « Pablo Casals, violoncelliste, chef d’orchestre et compositeur. »