Musée archéologique de Nicosie (Chypre).

Le Musée national de Chypre (Κυπριακό Μουσείο) est sans conteste le plus grand musée du pays. Aussi appelé musée archéologique de Chypre par beaucoup, il abrite ici les plus beaux et les plus précieux objets du département des Antiquités découverts à travers toute l’île. Une visite inoubliable.

Figurines cruciformes – salle n° 1. Sont ici présentés des objets du Néolithique des périodes précéramique et céramique jusqu’à la fin du chalcolithique, c’est‐à‐dire de 9000 à 2500 av. J.‐C : outils, silex, poteries bicolores. Les plus importantes pièces sont les figurines humaines cruciformes en picrolithe (pierre tendre), répandues au 4e millénaire av. J.-C., typiques de la culture chalcolithique de Chypre. Remarquez notamment cette statuette féminine provenant du site de Kissonegra (Paphos), aux détails très fins et portant elle-même un pendentif. Dans la même vitrine se trouve la « star » du néolithique chypriote : la « dame de Lampa » (3e millénaire av. J.-C.), découverte en 1976 sur le site de Lempa (Paphos) et une autre, trouvée à Kissonegra et unique à Chypre, représentant une femme en train d’accoucher. Ces statuettes sont les plus anciens témoignages d’une pratique religieuse dans l’île, sans doute liés à un culte de la fertilité. Continuer la lecture de « Musée archéologique de Nicosie (Chypre). »

“Babar”, l’éléphant.

Babar est un éléphant de fiction, héros de la littérature d’enfance et de jeunesse imaginé par Cécile de Brunhoff, mis en album et illustré par Jean de Brunhoff.


Cécile de Brunhoff est à l’origine de Babar. Elle a coutume de raconter des histoires à ses deux fils, Laurent et Mathieu. Parmi celles-ci, celle qui décrit les aventures d’un petit éléphant qui s’enfuit de la forêt pour échapper au chasseur et arrive dans une ville où il s’habille comme un homme. Revenu chez lui en voiture, il y rapporte les bénéfices de la civilisation et est couronné roi des éléphants.

Selon la légende familiale, la genèse de Babar trouverait sa source dans la famille Bunau-Varilla. La grand-mère de Laurent et Mathieu, Ida de Brunhoff, avait en effet épousé Philippe Bunau-Varilla, directeur général de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama. Leur fille, Gisèle Bunau-Varilla, s’était mariée avec Mario Rocco, un aventurier. Ensemble, ils avaient chassé l’éléphant au Congo belge en 1928 avant de s’installer au Kenya. C’est dans ce pays qu’un éléphanteau blessé par des chasseurs d’ivoire, et recueilli par la femme de l’ambassadeur belge, serait devenu la coqueluche de leurs enfants.

Continuer la lecture de « “Babar”, l’éléphant. »

Les opéras de Mozart.

Wolfgang Amadeus Mozart, ses opéras comprennent 22 drames musicaux dans une variété de genres. Ils vont de la petite échelle, des œuvres dérivées de sa jeunesse à part entière des opéras de sa maturité. Trois des travaux ont été abandonnés avant la fin et n’ont pas été effectuées que plusieurs années après la mort du compositeur. Ses œuvres matures sont tous considérés comme des classiques et ne sont jamais sortis du répertoire des maisons d’opéra du monde.

Dès son très jeune âge Mozart avait, selon l’analyste de l’ opéra David Cairns , « une extraordinaire capacité […] pour saisir sur et assimiler tout dans un nouveau style qui lui était le plus utile ». Dans une lettre à son père, en date du 7 Février 1778, écrit Mozart,

« Comme vous le savez, je peux plus ou moins adopter ou imiter tout type et le style de composition ».

Continuer la lecture de « Les opéras de Mozart. »