Tristan Corbière, poète.

Édouard-Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, né le 18 juillet 1845 à Ploujean (aujourd’hui Morlaix, dans le Finistère) et mort le 1er mars 1875 à Morlaix, est un poète français, proche du symbolisme, figure du « poète maudit ».

Auteur d’un unique recueil poétique, Les Amours jaunes, et de quelques fragments en prose, Tristan Corbière mène une vie marginale et miséreuse, nourrie de deux grands échecs dus à sa maladie osseuse et sa « laideur » presque imaginaire qu’il se complaît à accuser, celui de sa vie sentimentale (il aima non réciproquement une seule femme, “Marcelle” comme prénommée dans son œuvre ; en réalité Armida-Josefina Cuchiani), et celui de sa passion pour la mer (il rêvait de devenir marin, comme son père Édouard Corbière). Sa poésie porte en elle ces deux grandes blessures qui l’amèneront à adopter un style très cynique et incisif, envers lui-même autant qu’envers la vie et le monde qui l’entoure.

Continuer la lecture de « Tristan Corbière, poète. »

La fraise.

La fraise est un fruit rouge issu des fraisiers, espèces de plantes herbacées appartenant au genre Fragaria (famille des Rosacées), dont plusieurs variétés sont cultivées.


Ce fruit rouge est botaniquement parlant un faux-fruit ; il s’agit en réalité d’un réceptacle charnu sur lequel sont disposés régulièrement des akènes dans des alvéoles plus ou moins profondes. La fraise est donc un polyakène.

Continuer la lecture de « La fraise. »

Jean-Michel Othoniel, sculpteur.

Jean-Michel Othoniel est un artiste sculpteur, né en 1964 à Saint-Étienne, en France. Il vit et travaille à Paris.

Il est élu membre de l’Académie des beaux-arts le 14 novembre 2018 au fauteuil n°5 en remplacement d’Eugène Dodeigne (1923-2015).


Né en 1964, il est diplômé de l’École nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise en 1988. Sa notoriété commence par ses œuvres exposées à la DOCUMENTA (13) de Cassel en 1992, des sculptures en soufre. Il privilégie les matériaux aux propriétés réversibles, par goût pour les métamorphoses, sublimations et transmutations.

En 1992, lors d’un voyage sur les îles éoliennes pour voir du soufre natif, un volcanologue lui explique l’obsidienne, le verre naturel des volcans en lui précisant que celui qui arriverait à faire fondre de la pierre ponce en obtiendrait de l’obsidienne. Revenu en France, Jean-Michel Othoniel coopère avec le CIRVA (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques) pendant deux années de recherches.

Continuer la lecture de « Jean-Michel Othoniel, sculpteur. »