Le pot-au-feu.

Le pot-au-feu est une recette de cuisine traditionnelle emblématique historique de la cuisine française, et du repas gastronomique des Français, à base de viande de bœuf cuisant longuement à feu très doux dans un bouillon de légumes (chou, poireau, carotte, oignon, céleri, et bouquet garni).


Jean Louis Schefer fait remonter le pot-au-feu au rêve néolithique « celui du foyer, du vase d’argile, du pot mis au feu, de la soif étanchée, de la faim apaisée… », origine reprise par le restaurant À la Cloche d’or : « Pot-au-feu désigne à la base le « pot à feu », le pot dans lequel on faisait revenir un bouillon aromatique auquel on ajoutait viandes et légumes ». Jean Guillaume pense qu’à l’origine de l’agriculture les raves sont venues compléter les herbes dans les bouillons, « on y ajoutait du pain pour faire la soupe et de la viande pour les grands jours ».

Continuer la lecture de « Le pot-au-feu. »

La lentille cultivée.

La lentille cultivée, la lentille comestible ou lentille (‘Vicia culinaris Omar, Saqer & Adwan’ 2019) = Lens culinaris Medik., 1787) est une espèce de plantes dicotylédones appartenant à la famille des Fabaceae (les légumineuses). Cette plante annuelle est largement cultivée pour ses graines comestibles riches en protéines.

Les fruits sont des gousses renfermant deux graines rondes aplaties. Les lentilles font partie des légumes secs appréciés en Europe, même si la production mondiale est faible : 6 300 000 tonnes par an.

Comme l’attestent de nombreux témoignages, en plus de l’épisode d’Ésaü dans la Genèse, la consommation des lentilles remonte à la naissance de l’agriculture en Mésopotamie. La domestication de cette légumineuse vivrière est attestée en Iran entre 9 500 et 8 000 ans avant notre ère.

Continuer la lecture de « La lentille cultivée. »

L’espadrille.

Une espadrille est une chaussure légère en toile avec une semelle en corde de chanvre ou de spart tressée, traditionnelle dans plusieurs régions chaudes du monde. Au Canada francophone, le terme « espadrille » est utilisé pour désigner des chaussures de sport.

Ces sandales pyrénéennes sont très populaires sur les deux versants de la chaîne, de la Catalogne au Pays basque, où elles ont supplanté la traditionnelle abarka. Dans les Pays catalans, elles font partie des costumes féminin et masculin de la paysannerie traditionnelle et elles sont utilisées pour danser la sardane, les trabucaires et le ball de bastons (bal avec bâtons catalan), entre autres manifestations de la culture populaire. De plus, les espadrilles, comme les avarques de Minorque, sont des chaussures d’été très prisées aujourd’hui des Catalans.

Continuer la lecture de « L’espadrille. »