La parfumerie à Grasse (Alpes-Maritimes).

Les savoir-faire liés à la parfumerie sont particulièrement présents dans la ville de Grasse1 et ses environs (Alpes-Maritimes, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Ces savoirs sont constitués d’un ensemble de pratiques comprenant la culture de la plante à parfum, les connaissances des matières premières naturelles et leurs transformations, et enfin l’art de composer le parfum.

Les savoir-faire liés au parfum en pays de Grasse font l’objet d’une fiche à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.


Grasse est à l’origine renommée pour la tannerie et la ganterie. Au Moyen Âge, les cuirs de Grasse partaient dans toute l’Europe. Mais les méthodes de tannage sont alors très malodorantes. En effet, on utilise souvent les excréments ou l’urine pour tanner le cuir. C’est pourquoi les nobles se plaignent constamment de

Continuer la lecture de « La parfumerie à Grasse (Alpes-Maritimes). »

Alexis Nesme, déssinateur et illustrateur.

Alexis Nesme est un illustrateur français, dessinateur de bande dessinée et de timbres-poste.

L’illustrateur spécialisé dans l’édition jeunesse est diplômé en 1997 de l’école des Arts décoratifs. Il est le créateur de la série Grabouillon et le dessinateur-coloriste des Gamins, publiées chez Delcourt – Jeunesse.

Pour la La Poste française, il dessine les timbres des carnets Meilleurs vœux de novembre 2006 et Sourires de septembre 2007.

Continuer la lecture de « Alexis Nesme, déssinateur et illustrateur. »

Sully Prudhomme, poète.

René Armand François Prudhomme, dit Sully Prudhomme (orthographié également parfois Sully-Prudhomme), né à Paris le 16 mars 1839 et mort à Châtenay-Malabry le 6 septembre 1907, est un poète français, premier lauréat du prix Nobel de littérature en 1901.


Né au 34 rue du Faubourg Poissonnière. Fils d’un employé de commerce mort alors qu’il était encore enfant, René Armand Prudhomme, qui souhaite devenir ingénieur, fait ses études au lycée Bonaparte (aujourd’hui Condorcet), mais une crise d’ophtalmie le contraint à les interrompre. Après avoir travaillé au Creusot (Saône-et-Loire), dans les usines Schneider, de 1858 à 1860 (il était ami d’Henri Schneider, avec qui il avait fait ses études au lycée Bonaparte), il se tourne vers le droit et travaille chez un notaire. L’accueil favorable réservé à ses premiers poèmes au sein de la Conférence La Bruyère, société étudiante dont il est membre, encourage ses débuts littéraires.

Continuer la lecture de « Sully Prudhomme, poète. »