Serge Frolow, météorologue de l’île Tromelin.

Avant l’installation de la station météorologique l’île était inhabitée.

Etant donné la position de l’île, située près des trajectoires empruntées par la plupart des cyclones susceptibles de concerner les îles Mascareignes et Madagascar, il fut décidé d’y installer une station du réseau d’alerte et de prospection contre les cyclones.

Les premiers renseignements météorologiques provenant de l’Ile de Tromelin furent diffusés le 8 mai 1954.

L’année précédente, en novembre, une première mission de reconnaissance avait été effectuée; dirigée par M. Serge Frolow, ingénieur en chef de la météorologie, qui donnera son nom à la station météorologique actuelle.

Venu de Madagascar, le Marius Moutet, un baliseur de la Direction générale des travaux publics débarqua, le 30 avril 1954, une équipe d’une vingtaine de personnes chargées d’installer les premiers bâtiments de la station. Le débarquement du matériel fut très acrobatique en raison des conditions de mer, et plusieurs blessés furent à déplorer.

Continuer la lecture de « Serge Frolow, météorologue de l’île Tromelin. »

Robert Guillard, explorateur.

Robert Guillard, né le 1er octobre 1919 à Ville-d’Avray et mort le 11 janvier 2013 à Denguin, est un explorateur polaire français.

Il a été le bras droit de Paul-Émile Victor pendant 44 ans.


Engagé dans l’armée de l’air à Rochefort à l’âge de 20 ans, il entre dans la Résistance française en 1944, participant à la libération de Lyon et à la campagne d’Alsace, recevant la Croix de guerre.

Après la guerre, il rejoint en tant que technicien l’équipe des expéditions polaires françaises en Arctique et en Antarctique menée par Paul-Émile Victor ; il totalise en tout 44 missions, 16 grands raids, 5 hivernages et 18 campagnes d’été. Il a notamment été chef d’expédition en Terre Adélie en 1956 et chef de la base antarctique Dumont d’Urville de février 1963 à janvier 1964, de février à décembre 1972 et de janvier 1977 à janvier 1978.

Continuer la lecture de « Robert Guillard, explorateur. »

Josef Enzensperger, météorologue et alpiniste.

Josef Enzensperger (né le 8 février 1873 à Rosenheim, mort le 2 février 1903 dans les îles Kerguelen) était un météorologue et alpiniste bavarois.


À l’âge de 14 ans, Enzensperger a déménagé avec sa famille à Sonthofen en royaume de Bavière. C’est là qu’il a passé sa jeunesse et s’est initié à l’alpinisme. Enzensperger a commencé des études de droit à l’université de Munich. C’est plus tard qu’il s’est réorienté vers les sciences et en  particulier la météorologie.

Parallèlement à son travail scientifique, Enzensperger a réussi plusieurs premières ascensions : par exemple en 1892 l’Öfelekopf (dans le massif du Wetterstein) et en 1894 le Kleine Halt dans le Kaisergebirge. Enzensperger a été un des fondateurs de l’Akademischer Alpenverein München (AAVM) en 1892.

Continuer la lecture de « Josef Enzensperger, météorologue et alpiniste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page