Lucien Grimaldi (Prince de Monaco).

Lucien de Monaco (italien : Luciano Grimaldi ; monégasque : Lüçia̍n Grimaldi), né en 1481 et mort en 1523, fut le souverain de Monaco du 11 octobre 1505 au 22 août 1523.

Lucien Grimaldi, voulant rétablir sa domination sur Monaco, le gouvernement Génois assiège la forteresse monégasque le 7 décembre 1506. L’encerclement dure jusqu’au 19 mars 1507, jour de l’assaut du fort de Serravalle. Le combat se solde par la victoire des Monégasques commandés par Lucien qui, rejoint par les troupes françaises, reprend immédiatement Roquebrune et Menton. Le siège a été tellement dur à tout point de vue que véritablement rien ne subsiste sur le Rocher qui y soit antérieur.

Lucien Grimaldi, carte maximum, Monaco.

Continuer la lecture de « Lucien Grimaldi (Prince de Monaco). »

Maurice Garin, coureur cycliste.

Maurice-François Garin, dit Maurice Garin, né le 3 mars 1871 à Arvier, commune italienne francophone de la Vallée d’Aoste, et mort le 19 février 1957 à Lens, est un cycliste italien, naturalisé français en 1901.

En 1885, à l’âge de 14 ans, il quitte son village natal et traverse la frontière pour chercher du travail en France. Comme la plupart des Valdôtains, il exerce la profession de ramoneur en Savoie, puis dans plusieurs villes du nord de la France. C’est à Maubeuge qu’il découvre le cyclisme en 1892. Après quelques succès chez les amateurs, il devient professionnel au début de l’année 1895. Coureur résistant, régulier et intelligent, sa première partie de carrière est marquée par plusieurs victoires dans les principales classiques de l’époque. Il remporte ainsi deux Paris-Roubaix, en 1897 et 1898, puis s’impose sur Paris-Brest-Paris et Bordeaux-Paris.

En 1903, il remporte le premier Tour de France de l’histoire devant Lucien Pothier. Vainqueur de la première étape, il conserve la première place du classement général de bout en bout, remportant également les 5e et 6e étapes. L’année suivante, dans un contexte de chauvinisme local exacerbé et d’actes de tricherie, il récidive avant d’être déclassé. La victoire dans le Tour 1904 revient alors au jeune Henri Cornet, 5e du classement général. Suspendu deux ans, Maurice Garin met un terme à sa carrière cycliste et se retire à Lens où il assure la gestion d’une station essence. En 1953, au même titre que les anciens vainqueurs de l’épreuve encore en vie, il est mis à l’honneur pour le cinquantième anniversaire du Tour et effectue un tour d’honneur lors de l’arrivée victorieuse de Louison Bobet sur la piste du Parc des Princes.

Continuer la lecture de « Maurice Garin, coureur cycliste. »

Le Palais princier de Monaco.

Le palais de Monaco, communément appelé le Palais princiera (monégasque : Palaçi d’u Pri̍ncipu), est la résidence officielle du prince de Monaco depuis 1297. Il est situé en haut du rocher de Monaco, quartier le plus ancien de la principauté de Monaco, surplombant la mer Méditerranée de soixante mètres.

Construit en 1191, à l’origine pour devenir une forteresse de la république de Gênes, cet édifice a connu au cours de son histoire, bombardements et sièges par de nombreuses forces étrangères. Depuis la fin du XIIIe siècle, c’est la demeure de la maison Grimaldi, famille qui conquit le lieu en 1297. Les Grimaldi gouvernent la principauté en tant que seigneurs féodaux et depuis le XVIIe siècle comme princes souverains.

Alors que les souverains européens construisent des palais luxueux de style Renaissance ou baroque, la situation géopolitique conduit le palais à être fortifié. L’occupation du lieu par les Grimaldi est peu commune, par rapport aux autres familles souveraines européennes, du fait de l’absence de palais secondaires ainsi que de l’étroitesse du territoire. Il en résulte que cette résidence fut habitée pendant plus de sept siècles par la famille princière.

Pendant le XIXe et le début du XXe siècle, le Palais et ses occupants  deviennent le symbole glamour et jet set qui est associé au faste de Monte-Carlo et de la Côte d’Azur. Summum de cette théâtralité, en 1956, la vedette de cinéma américaine Grace Kelly devient princesse de Monaco après son mariage avec Rainier III. Aujourd’hui, le Palais est la résidence d’Albert II, prince de Monaco.

Continuer la lecture de « Le Palais princier de Monaco. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.