Le “Marion Dufresne” (bateau).

Le Marion Dufresne (2e du nom), surnommé aussi Le Marduf, est un  navire français assurant notamment le ravitaillement des Terres australes et antarctiques françaises du sud de l’océan Indien.


Ce navire est le second à porter le nom de Marc Joseph Marion du Fresne,  un explorateur français du XVIIIe siècle, et succède au Marion Dufresne (1972-1995).

Le Marion Dufresne appartient au territoire des TAAF et armé par Louis Dreyfus Armateurs. Immatriculé à Marseille, il est basé à La Réunion. Il réalise principalement deux missions :

  • logistique des îles australes françaises, Amsterdam, Crozet, Kerguelen et occasionnellement des îles Éparses de l’océan Indien pour les Terres australes et antarctiques françaises ;
  • recherche océanographique pour l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (IFREMER).

Au cours d’une mission australe d’environ un mois, il effectue les relèves de personnels, le ravitaillement en vivres, matériels et carburants sur l’île de la Possession, principale île de l’archipel Crozet, sur les îles Kerguelen, et enfin sur l’île Amsterdam. Il passe également par l’île Tromelin, en début ou en fin de mission.

Continuer la lecture de « Le “Marion Dufresne” (bateau). »

Marc Joseph Marion du Fresne, explorateur.

Marc Joseph Marion du Fresne, dit Marion-Dufresne, baptisé le 22 mai 1724 à Saint-Malo et mort le 12 juin 1772 à la baie des Îles, en Nouvelle-Zélande, est un navigateur et explorateur français du XVIIIe siècle. Il est notamment le découvreur en 1772 de l’île Marion, de l’île du Prince-Édouard et des îles Crozet.


Baptisé le 22 mai 1724 à Saint-Malo, natif d’une riche famille malouine, les Marion, alliée aux Magon, qui avaient de grands intérêts dans la Compagnie des Indes, Marc Joseph Marion du Fresne est le dernier des huit enfants de Julien Marion, seigneur du Fresne (1681-1739), armateur, corsaire et négociant, subrécargue de l’expédition du Marquis de Vibraye à la mer du Sud (1711-1715), et de sa femme Marie Séraphique, née Le Fer de la Lande.

Son père le fait embarquer en 1735 pour la première fois pour Pondichéry, en tant qu’enseigne ad honores sur un navire de la Compagnie des Indes, le Duc de Bourbon. Marc Joseph Marion-Dufresne perd son père le 15 avril 1739 alors qu’il n’a que quinze ans. Il embarque d’abord au commerce en 1741-1743, sur Le Saint-Esprit puis comme lieutenant « à la part » sur le corsaire Du Teilley en 1744. Le 7 avril 1745, il est reçu à l’Amirauté de Saint-Malo et obtient à 21 ans son brevet de capitaine en vertu de l’ordre du Roy qui l’exempte des deux campagnes sur Ses Vaisseaux, de dix huit mois de navigation sur les bâtiments marchands et de 4 ans un mois de dispense d’âge conformément aux ordonnances sur la marine. Il reçoit le  commandement du navire corsaire La Catin, 18 canons, avec lequel il part en course entre le 21 avril et le 26 juin 1745. Il capture le Henry, 160 tonneaux, en route des Caraïbes à Bristol.

Continuer la lecture de « Marc Joseph Marion du Fresne, explorateur. »

Le poisson des glaces.

Les Channichthyidae (poissons des glaces) sont  une famille de poissons perciformes trouvés dans les eaux froides autour de l’Antarctique et le sud de l’Amérique du Sud.

Cette famille comporte onze genres et quinze espèces.


Leur sang est transparent car il ne contient pas d’hémoglobine ni de globule rouge. L’oxygène passe par simple diffusion, des branchies au sang, puis du sang aux organes. De même, les muscles ne contiennent pas de myoglobine qui transporte normalement l’oxygène dans cet organe. Le débit sanguin et le volume sanguin de ce type de poissons sont accrus, permettant d’assurer la respiration de l’animal. Ces extraordinaires propriétés sont une  adaptation au froid extrême de l’habitat.

Les poissons des glaces se nourrissent de krill, de copépodes et d’autres poissons.

Continuer la lecture de « Le poisson des glaces. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page