Ernest Mouchez, astronome, hydrographe et contre-amiral.

Ernest Amédée Barthélemy Mouchez, né à Madrid le 24 août 1821 et mort à Wissous le 25 juin 1892, est un astronome, hydrographe et contre-amiral français, membre de l’Académie des sciences et directeur de l’Observatoire de Paris.


Ernest Mouchez est devenu aspirant de marine en 1839, enseigne de  vaisseau en 1843, lieutenant de vaisseau en 1848, capitaine de vaisseau en 1867.

Pendant la guerre de 1870, il fut chargé d’organiser la défense du Havre dans des conditions tout à fait défavorables. Malgré cela, il mit la ville en état de résister à l’ennemi.

Il fut chargé par le ministère de la Marine d’importants travaux hydrographiques sur les côtes de l’Amérique-du-Sud et sur celles de l’Algérie.

Continuer la lecture de « Ernest Mouchez, astronome, hydrographe et contre-amiral. »

Alfred Faure, météorologue.

Alfred Faure est un météorologue français né en 1925 et décédé le 17 octobre 1968, principalement connu pour avoir contribué à la création de la base permanente Alfred-Faure, sur les îles Crozet.


Ingénieur des travaux météorologiques, Alfred Faure, participe du 31 décembre 1949 au 6 février 1951 à la première mission d’installation de la base sur l’île d’Amsterdam, sous la direction de Martin de Viviès. Un an plus tard, il y effectue un deuxième hivernage en participant à la 3e mission à Amsterdam, du 3 janvier 1952 au 12 janvier 1953. À la demande des Expéditions polaires françaises, il devient ensuite le chef de district de la 10e mission en Terre-Adélie, du 12 janvier 1960 au 4 février 1961.

Alfred Faure est chargé par l’administration des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) des deux campagnes de préparation d’une base permanente sur l’archipel Crozet, dernier district des TAAF pas encore occupé de manière continue. Il dirige d’abord la première campagne d’été sur l’île de la Possession du 21 décembre 1961 au 3 février 1962 : une équipe de 13 hommes débarque du Gallieni, le navire de relève et de ravitaillement des TAAF, en crique du Navire. Alfred Faure y installe un camp provisoire au bord de la plage de débarquement, au milieu d’une colonie de manchots royaux. Le site de la future base permanente est choisi sur le plateau qui domine la crique, à 131 m d’altitude.

Continuer la lecture de « Alfred Faure, météorologue. »

Raymond Rallier du Baty, navigateur.

Raymond Rallier du Baty est un navigateur français, né à Lorient (Morbihan) le 30 août 1881 et mort à Talant (Côte-d’Or) le 7 mai 1978, ayant mené deux expéditions dans l’archipel des Kerguelen.


Après des études en hydrographie à Nantes, il offre ses services à Jean-Baptiste Charcot, qui prépare sa première expédition en 1903 vers  l’Antarctique, à bord du trois-mâts goélette Le Français. Engagé comme matelot, il assiste néanmoins les scientifiques. Pendant ce séjour, Charcot baptise un îlot du nom de Rallier du Baty.

Au retour, il obtient son diplôme de capitaine au long cours.

En 1907, il monte sa première expédition, à bord d’un ketch de 45 tonneaux acheté à Boulogne, qu’il rebaptise le J.B. Charcot dont son frère Henry Rallier du Baty est le capitaine. Il atteint l’archipel des Kerguelen le 6 mars 1908 (en mouillant à Port-Christmas), dont il dresse la première carte exacte. Les marins restent plus d’un an dans l’archipel, l’explorant dans tous les sens, tout en chassant le phoque pour produire de l’huile.

Après avoir ensuite séjourné plusieurs années en France métropolitaine, y obtenant notamment un brevet de pilote aéronautique en mai 1912, il entreprend de repartir en exploration maritime à bord d’un voilier, plus petit mais facile à manœuvrer, La Curieuse, qu’il fait construire par les chantiers Léon Lefèvre de Boulogne. L’expédition part le 20 septembre 1912 de Cherbourg et doit s’achever en 1918. Mais après avoir une nouvelle fois exploré et cartographié plus précisément les Kerguelen, elle est interrompue en 1914 en Australie. En effet Rallier de Baty, apprenant que la France est en guerre, décide de rentrer défendre son pays.

Continuer la lecture de « Raymond Rallier du Baty, navigateur. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page