Selma Kurz, cantatrice.

Selma Kurz née le 15 novembre 1874 à Bielitz, ville autrichienne actuellement en Silésie, morte le 10 mai 1933 à Vienne était une cantatrice mezzo-soprano, puis soprano autrichienne.


Repérée pour la qualité de sa voix, elle est prise en charge par le mécène Nicolas III Esterházy qui lui paie ses études musicales à Vienne avec Johannes Ress. Elle vient ensuite à Paris travailler avec Jean de Reszke et Mathilde Marchesi. Elle débute à Hambourg en 1895, chante à l’Opéra de Francfort de 1896 à 1899, notamment les rôles d’Elisabeth dans Tannhaüser et Carmen de Bizet. En 1899 Gustav Mahler l’engage à l’Opéra de Vienne où elle crée le rôle de Zerbinette de Ariane à Naxos (Richard Strauss). Elle débute à Covent Garden en 1904, à l’Opéra de Paris en 1909, à Salzbourg en 1922. Elle chante à Vienne jusqu’en 1929. Elle crée le rôle en allemand de Madame Butterfly en 1907 à Vienne, un succès immense avec 62  représentations en trois saisons.

D’abord mezzo soprano, puis soprano dramatique et enfin coloratura, elle montra une grande aisance dans le registre aigu et dans la technique du trille.

Continuer la lecture de « Selma Kurz, cantatrice. »

Armand Lunel, écrivain.

Armand Lunel est un écrivain et librettiste français né le 9 juin 1892 à Aix- en-Provence, mort le 3 novembre 1977 à Monaco.


Armand Lunel est né dans une famille juive originaire du Comtat Venaissin, présente depuis plusieurs générations en Provence. Il fut professeur de philosophie au lycée Albert-Ier de Monaco, où il eut comme élève Léo Ferré.

Le 25 mars 1920, il épouse, à Nice, Rachel Suzanne Messiah, fille d’Aron Messiah (1858-1940), architecte anglais.

Il reçut le premier prix Renaudot en 1926 pour son roman Nicolo-Peccavi ou l’Affaire Dreyfus à Carpentras et le grand prix Gobert en 1976 pour Juifs du Languedoc, de la Provence et des États français du pape.

Ami d’enfance du compositeur Darius Milhaud, il rédige les livrets de ses opéras Les Malheurs d’Orphée (1924) et Esther de Carpentras (1926) ainsi que le livret de La Chartreuse de Parme d’Henri Sauguet (1939).

Continuer la lecture de « Armand Lunel, écrivain. »

Jacques II Goyon de Matignon, militaire et homme politique.

Jacques II Goyon, seigneur de Matignon, né le 26 septembre 1525 à Lonrai, en Normandie, dans l’actuel département de l’Orne, et mort le 27 juillet 1598 au château de Lesparre, dans le Médoc, est un militaire et un homme politique français du XVIe siècle. Il fut maréchal de France, lieutenant-général de Normandie, maire de Bordeaux, poste auquel il succéda à son ami Michel de Montaigne, et gouverneur de Guyenne.


Jacques II Goyon de Matignon, comte de Torigni, prince de Mortagne-sur-Gironde, était le fils de Jacques Ier Goyon de Matignon (1497-1537), panetier du roi, et d’Anne de Silly, dame de Lonray, fille de Jacques-François de Silly, chevalier de Silly.

Le 2 mai 1558, il épouse Françoise de Daillon du Lude, fille aînée de Jean II de Daillon, comte du Lude, gouverneur de Poitou et sénéchal de Rouergue et d’Anne de Batarnoy. Il eut cinq enfants :

 

Continuer la lecture de « Jacques II Goyon de Matignon, militaire et homme politique. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page