La lutte gréco-romaine.

La lutte gréco-romaine est une forme de lutte dans laquelle les lutteurs ne peuvent utiliser que leurs bras et ne peuvent attaquer que le haut du corps de leur adversaires, contrairement à la lutte libre, où ils peuvent aussi utiliser leurs jambes et tenir leur adversaire en dessous de la ceinture.

Les lutteurs commencent leur assaut debout et essaient d’envoyer leur adversaire au tapis. Les combattants doivent porter toutes leurs prises au-dessus de la ceinture et l’usage des jambes, croche-pied et plaquages sont interdits.

Dans la Grèce antique, les compétitions de lutte, brutales, étaient le point culminant des Jeux olympiques. Les Romains, qui firent de nombreux emprunts à la lutte grecque, éliminèrent son caractère brutal, d’où le nom de lutte gréco-romaine.

Continuer la lecture de « La lutte gréco-romaine. »

Giovanni Paisiello, compositeur.

Giovanni Gregorio Cataldo Paisiello (Paesieillo ou Paesieixo) (né le 9 mai 1740 à Tarente1, dans la région des Pouilles, alors dans le royaume de Naples, et mort le 5 juin 1816 à Naples) est un compositeur italien de la période classique, l’un des derniers représentants importants de l’école napolitaine dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, principalement dans le domaine de l’opera buffa.


Fils d’un vétérinaire de Tarente, issu de la petite bourgeoisie, Giovanni Paisiello entra très tôt au collège des Jésuites où sa voix attira vite l’attention. Le chevalier Carducci qui l’entendit finit par convaincre ses parents de l’envoyer perfectionner son art à Naples.

Après avoir étudié auprès de l’abbé Don Presta, il entama des études musicales avec le célèbre compositeur Francesco Durante dont il fut l’élève pendant neuf ans. Pendant son séjour au conservatoire de San Onofrio, il composa surtout de la musique religieuse.

Continuer la lecture de « Giovanni Paisiello, compositeur. »

Donatello, sculpteur.

Donato di Niccolò di Betto Bardi, dit Donatello (Florence, v. 1386 – Florence, 13 décembre 1466), est un sculpteur florentin. Il est, selon Leon Battista Alberti, un des cinq rénovateurs de l’art de son époque avec Masaccio, Brunelleschi, Ghiberti et Luca Della Robbia.


Dans sa première jeunesse, il étudie, dit-on, sous le peintre Bicci di Lorenzo qui, d’après des documents découverts au XIXe siècle, est aussi sculpteur. Ensuite, durant son adolescence, il entre dans l’atelier de Lorenzo Ghiberti, où il fait connaissance de Brunelleschi. Les deux amis collaborent souvent, Donatello tirant parti des innovations architecturales de l’autre, comme la découverte de la perspective. Avec ce dernier, il se rend à Rome pour étudier les modèles antiques. Très rapidement, Donatello acquiert une grande notoriété, et obtient plusieurs commandes pour la décoration du Dôme de Florence. En 1428, il ouvre un grand atelier à Florence et il a comme assistants Bertoldo di Giovanni, Bartolomeo Bellano et influencera par ses productions Desiderio da Settignano.

Continuer la lecture de « Donatello, sculpteur. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.