Kalman Kandó, ingénieur.

Kálmán Kandó de Egerfarmos et Sztregova ( egerfarmosi és sztregovai Kandó Kálmán ; 10 juillet 1869 – 13 janvier 1931) était un ingénieur hongrois , l’inventeur du convertisseur de phase et un pionnier dans le développement de la traction ferroviaire électrique à courant alternatif.


Kálmán Kandó est né le 8 juillet 1869 à Pest dans une ancienne famille noble hongroise. Son père était Géza Kandó (1840-1906) sa mère était Irma Gulácsy (1845-1933). Il a commencé ses études secondaires au lycée luthérien de Budapest, rue Sütő. Ses parents l’ont transféré d’une école surpeuplée à une école plus petite, un lycée pratique fondé par Mór Kármán. Il a été inscrit à l’Université technique de Budapest . En 1892, il obtient un diplôme en génie mécanique. Il a terminé ses études avec d’excellentes qualifications. Il a utilisé avec succès ses connaissances en mécanique et en électricité plus tard dans sa carrière. Kandó a servi comme volontaire pour la marine austro-hongroise jusqu’en 1893. Kálmán Kandó a épousé Ilona Mária Petronella Posch (1880-1913) à Terézváros le 2 février 1899. Leur premier enfant – qui s’appelait également Kálmán – est né à l’hiver 1899, et leur fille Ilona Sára est née en 1901.

Après son service militaire, il se rend en France à l’automne 1893 et ​​travaille pour la société Fives-Lille en tant qu’ingénieur junior, où il conçoit et développe les premiers moteurs à induction pour locomotives. Pour la fabrication de moteurs asynchrones, il a développé une toute nouvelle procédure de conception-calcul, qui a permis de produire des moteurs de traction alternatifs économiques pour la société Fives Lille. En moins d’un an, Kandó a été nommé ingénieur en chef du développement du moteur électrique de la société française. András Mechwart (le directeur général de Ganz and Co. à cette époque) lui a demandé de retourner en Hongrie en 1894 et l’a invité à travailler au département de génie électrique des travaux de Ganz.

Continuer la lecture de « Kalman Kandó, ingénieur. »

Robert Fulton, ingénieur, peintre, sous-marinier et inventeur.

Robert Fulton, né à Little Britain le 14 novembre 1765 et mort à New York le 24 février 1815, est un ingénieur, peintre, sous-marinier et inventeur américain.

Considéré comme le créateur du bateau à vapeur, il fut en fait celui qui, par son talent d’ingénieur, parvint à rendre réellement opérationnel un procédé déjà connu, comme le prouvent les expériences de Denis Papin en  Allemagne (1707), d’Auxiron et Jouffroy d’Abbans en France (1774), de John Fitch (1787) aux États-Unis, et de Symington (1788, 1801) en Angleterre. Ce même talent d’ingénieur l’a conduit à réaliser, en tenant compte de l’invention de David Bushnell, le premier sous-marin militaire ayant montré sa capacité à détruire.

Continuer la lecture de « Robert Fulton, ingénieur, peintre, sous-marinier et inventeur. »

Leonard Bernstein, compositeur, chef d’orchestre et pianiste.

Leonard Bernstein, né sous le nom de Louis Bernstein le 25 août 1918 à Lawrence (Massachusetts) et mort le 14 octobre 1990 à New York, est un compositeur, chef d’orchestre et pianiste américain. Il est notamment l’auteur de la partition de la comédie musicale West Side Story et fut durant onze années le directeur de l’Orchestre philharmonique de New York.


Léonard Bernstein est né à Lawrence, dans le Massachusetts, de parents juifs ukrainiens.

Bernstein fait ses études à l’université Harvard jusqu’en 1939, puis rencontre les chefs d’orchestre Fritz Reiner, Dimitri Mitropoulos, puis Serge Koussevitzky dont il devient l’assistant en 1940 à Tanglewood. Il est nommé chef assistant de l’Orchestre philharmonique de New York en 1943 et y fait ses débuts en remplaçant au pied levé Bruno Walter dans un programme radiodiffusé dans toute l’Amérique. Jusqu’en 1951, il revient à Tanglewood pour se consacrer à l’enseignement de la direction et de la composition.

Continuer la lecture de « Leonard Bernstein, compositeur, chef d’orchestre et pianiste. »