Antonio Stradivari, luthier.

Antonio Giacomo Stradivari, dit « Stradivarius », né en 1644 à Crémone, duché de Milan, et mort le 18 décembre 1737 dans sa ville natale, est un luthier italien, fabricant de violons (600), de violoncelles (50), d’altos (12) et de guitares (3), le plus important de sa profession. La forme latine de son nom, « stradivarius » est par antonomase souvent utilisée pour se référer à ses instruments et par métaphore désigne l’excellence dans une matière.


Antonio Stradivari naît d’Alessandro Stradivari et d’Anna Moroni. Il aurait été élève de Niccolò Amati de 1666 à 1679.

À ce jour, le doute subsiste car aucun document irréfutable, confirmant l’une ou l’autre de ces sources, n’a été jusqu’à présent retrouvé par les historiens. Quoi qu’il en soit, l’étiquette du violon de 1667 l’Ashby Strad, porte la mention « alumnus Amati » (« ancien élève d’Amati »). La famille Amati, dont l’un des ancêtres, Andrea Amati (v. 1505/1510-1577), inventa le violon à partir de la viole, vers 1560, fut une grande famille de luthiers. Niccolò Amati eut aussi pour élève Andrea Guarneri, dont le nom évoque une autre dynastie de luthiers prestigieux. Son premier violon date de 1666, portant l’étiquette comme signature « Antonius Stradivarius Cremonensis. Faciebat Anno 1666 » (« Antonio Stradivari, Crémonais, l’a fait en l’année 1666 »).

Continuer la lecture de « Antonio Stradivari, luthier. »

Gaspare Spontini, compositeur.

Gaspare Luigi Pacifico Spontini, comte de San Andrea (1844), est un compositeur italien né à Maiolati près d’Ancône le 14 novembre 1774 et mort dans la même ville le 24 janvier 1851 alors au sein des États pontificaux.


Gaspare Spontini était issu d’une famille très modeste, qui souhaitait qu’il embrassât l’état ecclésiastique. Mais le jeune homme voulait devenir musicien et alla parfaire sa formation à Naples, au Conservatoire de la Pietà dei Turchini. L’irrégularité de ses résultats et son caractère difficile et perturbateur lui valurent d’humiliants échecs qui le contraignirent à s’enfuir sans avoir pu terminer son éducation. Ses débuts, dans l’opéra bouffe aussi bien que seria, s’en ressentirent, mais ils témoignent d’une personnalité propre et d’une volonté de prendre ses distances par rapport aux traditions de l’école napolitaine.

Continuer la lecture de « Gaspare Spontini, compositeur. »

Auguste, Empereur de Rome.

Auguste, en latin Augustus, né sous le nom de Caius Octavius le 23 septembre 63 av. J.-C. à Rome, d’abord appelé Octave puis portant le nom de Imperator Caesar Divi Filius Augustus à sa mort le 19 août 14 apr. J.-C. à Nola, est le premier empereur romain, du 16 janvier 27 av. J.-C. au 19 août 14 apr. J.-C.

Issu d’une ancienne et riche famille de rang équestre appartenant à la gens plébéienne des Octavii, éduqué à Rome selon les coutumes de l’aristocratie républicaine, il devient, à 19 ans, en 44 av. J.-C. le fils adoptif posthume (par testament) de son grand-oncle maternel Jules César, peu après l’assassinat de ce dernier. Retournant en Italie d’où il s’était absenté pour terminer sa formation littéraire et philosophique, s’attachant un temps le soutien de Cicéron pour pouvoir réclamer son héritage et son nouveau nom, il forme peu après, avec Marc Antoine et Lépide, le second triumvirat afin de défaire les assassins de César dont il avait juré de se venger. Après leur victoire à Philippes, les triumvirs se partagent le territoire de la République romaine et gouvernent en monarques absolus disposant en maintenant la fiction républicaine dont ils contrôlent l’ensemble des rouages institutionnels. Progressivement, cette alliance se délite cependant, à la faveur des tentatives d’insurrection de Lépide en Afrique et de la politique de Marc Antoine, rompant de fait l’accord initial liant les trois partis : répudiant la sœur d’Octave, épousant Cléopâtre VII, il désigne les enfants qu’il a d’elle comme héritiers des provinces orientales de l’empire, et le triumvirat est dissous en 32 av. J.-C.. Lépide est exilé et Octave mène alors une large expédition militaire contre Marc Antoine, défait aux côtés de Cléopâtre à Actium, le 2 septembre 31 av. J.-C. ; les derniers ennemis d’Octave se suicident l’année suivante, laissant Octave seul maître de l’Empire romain.

Continuer la lecture de « Auguste, Empereur de Rome. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.