Roger Casement, diplomate et poète.

Roger Casement, né le 1er septembre 1864 et mort le 3 août 1916, est un diplomate britannique de profession et un poète, un nationaliste et un révolutionnaire irlandais.

Il est connu pour son engagement contre les abus du système colonial dans l’État indépendant du Congo et dans le Putumayo (région de production du caoutchouc, contestée entre le Pérou et la Colombie) ainsi que pour son engagement révolutionnaire en Irlande.


Roger Casement est né en Irlande à Sandycove, dans la grande banlieue sud de Dublin, d’un père protestant et d’une mère catholique. Orphelin dès l’âge de dix ans, il est élevé par des cousins en Ulster.

Roger Casement vient en Afrique pour la première fois en 1883, à l’âge de 19 ans, en tant que diplomate. En 1884, il se lie avec le jeune Herbert Ward, pour lequel il éprouve une amitié indéfectible.

Continuer la lecture de « Roger Casement, diplomate et poète. »

William Butler Yeats, poète et dramaturge.

William Butler Yeats est  un poète et dramaturge irlandais, né le 13 juin 1865 à Sandymount (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, aujourd’hui comté de Dublin, Irlande) et mort le 28 janvier 1939 à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes, France).

Fils du peintre John Butler Yeats, il est l’un des instigateurs du renouveau de la littérature irlandaise et cofondateur, avec Lady Gregory, de l’Abbey Theatre en 1904 à Dublin. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1923. Yeats fut aussi un sénateur de l’État libre d’Irlande (Seanad Éireann) pendant deux mandats.

Continuer la lecture de « William Butler Yeats, poète et dramaturge. »

Theobald Wolfe Tone, homme politique.

Theobald Wolfe Tone, né le 20 juin 1763 à Dublin et mort le 19 novembre 1798, est un homme politique irlandais. Aux yeux de certains, il est l’initiateur du nationalisme républicain irlandais.


Issu d’une famille modeste, de confession protestante, il fait des études de droit au Trinity College de Dublin, mais son désir est de devenir soldat.

L’année 1787 le voit arriver à Londres pour terminer ses études, mais il est plus occupé par la fréquentation des femmes, la littérature, et il ne songe qu’à l’aventure.

De retour à Dublin en 1789, il s’inscrit au barreau et s’intéresse à la politique. De réformateur modéré, ses convictions vont se radicaliser : il écrit notamment un article dans lequel il réclame la séparation de l’Irlande et de l’Angleterre (septembre 1791).

Cette même année, c’est la création de la Société des Irlandais unis à laquelle il participe ; ce club a pour but la libération de l’Irlande, quelle que soit la confession de ses membres.

Continuer la lecture de « Theobald Wolfe Tone, homme politique. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.