Jacopo Barozzi da Vignola, architecte.

Giacomo ou Jacopo Barozzi (dit da Vignola et en français Vignole), né à Vignola (duché de Modène) le 1er octobre 1507 et mort à Rome le 7 juillet 1573, est un architecte et un théoricien italien de l’architecture de la Renaissance.


Giacomo Barozzi étudie d’abord la peinture à Bologne, mais la lecture de Vitruve et un voyage à Rome le fixent définitivement sur l’architecture. Entré comme dessinateur chez Giacomo Melenghini de Ferrare, architecte du pape Paul III à Rome, il relève de nombreux édifices antiques et prend bientôt place parmi les plus habiles théoriciens.

Le Primatice (qui est au service de François Ier) l’emmène en France, où il reste deux ans (1541-1543) occupé, avec le fondeur Francisque Ribon, à l’exécution en bronze des figures moulées en Italie qui servent à la décoration des jardins de Fontainebleau. Vignole aurait également conçu un projet pour le château de Chambord (non réalisé).

Continuer la lecture de « Jacopo Barozzi da Vignola, architecte. »

Primo Carnera, boxeur.

Primo Carnera est un boxeur italien né le 26 octobre 1906 et mort le 29 juin 1967 à Sequals. Catcheur et acteur, ses qualités physiques et sa naïveté proverbiale sont exploitées pendant toute sa carrière par de petits aventuriers, des membres de la mafia italo-américaine, par la propagande du régime fasciste de l’homme d’État italien Benito Mussolini, et par des producteurs de spectacles américains.

Ce boxeur au gabarit exceptionnel (1,97 m pour un poids qui a varié de 107 à 128 kg, ce qui lui vaut le surnom de « colosse aux pieds d’argile », nombre de ses victoires ayant été remises en doute2) est champion du monde des poids lourds en 1933. Jusqu’en 2005 et le titre de Nikolay Valuev (147 kg), il est le plus lourd champion du monde de l’histoire de la boxe.


Continuer la lecture de « Primo Carnera, boxeur. »

Altiero Spinelli, homme politique.

Altiero Spinelli, né le 31 août 1907 à Rome (Latium) et mort le 23 mai 1986 dans la même ville, est un homme politique italien, partisan du fédéralisme européen. Journaliste, jeune militant communiste et anti-fasciste, il fut condamné en 1927, sous le régime de Benito Mussolini, à 16 ans de prison. Il fut déporté sur l’île de Ventotene où il rédigea un manifeste pour l’Europe unie. Il est parfois cité parmi les Pères fondateurs de l’Union européenne en raison de son influence sur l’intégration européenne après-guerre.

Fondateur du Mouvement fédéraliste européen en 1943, puis cofondateur de l’Union des fédéralistes européens, il fut plus tard membre de la Commission européenne, puis du premier Parlement européen élu au suffrage universel direct en 1979.

Altiero Spinelli fut l’un des promoteurs d’un projet de traité sur l’Union européenne adopté par le Parlement européen en 1984. Ce projet de relance de la construction européenne par des mesures politiques dans une dynamique fédéraliste a été modifié par la Commission européenne, présidée alors par Jacques Delors. La Commission prônait, une fois de plus dans l’histoire de la construction européenne, une relance par des mesures économiques. Ces tergiversations ont donné naissance à l’Acte unique européen.

Continuer la lecture de « Altiero Spinelli, homme politique. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.