Ville de La Roque-Gageac (Dordogne).

La Roque-Gageac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle fait partie de l’association Les Plus Beaux Villages de France.


Comprise dans l’aire urbaine de Sarlat-la-Canéda, la commune de La Roque-Gageac est implantée en bordure de la Dordogne à 8 kilomètres au sud-ouest de Sarlat-la-Canéda.

Le bourg bénéficie d’un microclimat dû à la falaise calcaire qui le domine et qui, exposée au sud, conserve sa chaleur, ce qui a permis l’implantation d’un jardin exotique.

Au Moyen Âge, La Roque Gageac a compté jusqu’à 1 500 habitants. À l’époque, la Dordogne faisait vivre pêcheurs et gabariers du port. De cette période demeure l’église recouverte de lauzes. Non loin se dresse, flanqué d’une tour ronde, le manoir de la famille Tarde, amie de Galilée. Pendant la guerre de Cent Ans, La Roque Gageac accueillit les évêques de Sarlat. Leur résidence, à l’extrémité du village, a été conservée. Dominant les maisons, les vestiges du château défient encore le temps.

Continuer la lecture de « Ville de La Roque-Gageac (Dordogne). »

Le haras national du Pin.

Le haras national du Pin est situé sur le territoire de la commune du Pin-au-Haras, dans le département de l’Orne (61) en région Normandie. C’est le plus ancien des haras nationaux français.

Dès la fin du Moyen Âge, on trouve des haras à Sainte-Barbe et à Exmes, localités situées à proximité du Pin.

En 1665, Colbert crée, sous Louis XIV, l’administration des Haras royaux afin de pallier la pénurie de chevaux à laquelle doit faire face le royaume tout en améliorant les races équines françaises. En effet l’armée manque cruellement de chevaux et le royaume est obligé de les importer. Dès la création de l’administration, des étalons royaux sont sélectionnés et répartis en région et ils sont les seuls à pouvoir reproduire. À partir de 1668, l’armée manquant toujours de chevaux, les étalons privés sont autorisés à reproduire après avoir été approuvés par l’État.

Continuer la lecture de « Le haras national du Pin. »

Ville de Villefranche-sur-mer (Alpes-maritimes).

Villefranche-sur-Mer est une commune française, limitrophe de Nice, située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ses habitants sont appelés les Villefranchois, comme dans la plupart des communes portant le nom de Villefranche, et lu Vilafranquié en niçois. Par dérision, ils avaient aussi reçu le sobriquet de Suça-carouba.


La rade de Villefranche est fréquentée dès l’Antiquité par les marins grecs et romains. Ceux-ci s’en servent comme mouillage et lui donnent le nom d’Olivula Portus. Le site est cependant victime d’attaques barbares répétées. Au IXe siècle, les pirates sarrasins tenaient à l’emplacement de Villefranche-sur-Mer une forteresse. Les habitants délaissent le bord de mer et se réfugient sur les hauteurs ; ils y fondent un autre village, Montolivo.

Continuer la lecture de « Ville de Villefranche-sur-mer (Alpes-maritimes). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.