Pierre Waldeck-Rousseau, participe à la légalisation des syndicats, et de la loi de 1901 sur les associations.

Pierre Marie René Ernest Waldeck-Rousseau dit Pierre Waldeck-Rousseau, né à Nantes (Loire-Atlantique) le 2 décembre 1846 et mort à Corbeil-Essonnes le 10 août 1904, est un homme d’État libéral français. Il est célèbre pour avoir participé à la légalisation des syndicats (loi Waldeck-Rousseau de 1884) ainsi que la loi de 1901 sur les associations.

En juin 1899, il est appelé par le président Émile Loubet à former un gouvernement alors que l’Affaire Dreyfus bat son plein. Waldeck-Rousseau, qui fut l’un des représentants éminents des républicains modérés, ministre de Gambetta puis de Jules Ferry dans les années 1880, forma alors un gouvernement dit de Défense républicaine, incluant notamment le général de Galliffet d’un côté, et de l’autre le socialiste Alexandre Millerand.

Son cabinet, qui, en durant près de trois ans, fut le plus long de la IIIe République, marqua un tournant dans l’affaire Dreyfus, et poursuivit une politique économique et sociale prudente et modérée, faite à la fois d’avancées sociales (incarnées en particulier par Millerand) et d’une certaine modération, représentée par le ministre des Finances Joseph Caillaux. Il était soutenu dans l’ensemble par le camp républicain, allant de l’Alliance républicaine démocratique proche des milieux d’affaires aux socialistes révolutionnaires incarnés par Édouard Vaillant et Jules Guesde qui, s’ils critiquaient la participation de Millerand, prônaient encore pour un temps l’unification.

Continuer la lecture de « Pierre Waldeck-Rousseau, participe à la légalisation des syndicats, et de la loi de 1901 sur les associations. »

Louis-Michel Van Loo, peintre.

Louis-Michel van Loo, né à Toulon le 2 mars 1707 et mort à Paris le 20 mars 1771, est un peintre français.

Issu de la dynastie des van Loo, établie en France au XVIIe siècle, Louis Michel van Loo étudie sous la direction de son père, le peintre Jean-Baptiste van Loo, à Turin et à Rome. Il remporte le prix de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1725 avec son Moïse enfant faisant tomber la couronne de Pharaon. Il séjourne ensuite à Rome de 1727 à 1732 avec son oncle, le peintre Charles André van Loo (1705-1765).

Continuer la lecture de « Louis-Michel Van Loo, peintre. »

Flora Tristan, femme de lettres, militante socialiste et féministe.

Flora Tristan, née le 7 avril 1803 à Paris et décédée le 14 novembre 1844 à Bordeaux, est une femme de lettres, militante socialiste et féministe française, qui fut l’une des figures majeures du débat social dans les années 1840 et participa aux premiers pas de l’internationalisme.

D’origine franco-péruvienne, Flora Tristan prétend descendre de l’empereur Moctezuma II. Elle est en réalité la fille de Mariano de Tristán y Moscoso, un noble péruvien, et d’Anne-Pierre Laisnay, une petite bourgeoise parisienne, émigrée en Espagne pendant la Révolution française. Mariano et Anne-Pierre sont mariés en Espagne par un prêtre réfractaire, mais Mariano, de retour en France, ne prend jamais le temps de régulariser son mariage. Il meurt peu après leur retour à Paris en 1808 ; et ce coup du sort affecte l’existence de Flora. Elle note, dans Pérégrinations d’une paria, Mon enfance heureuse s’acheva, à quatre ans et demi, à la mort de mon Père.

Continuer la lecture de « Flora Tristan, femme de lettres, militante socialiste et féministe. »