Marc Boegner, pasteur et théologien protestant.

Marc Boegner, né le 21 février 1881 à Épinal et mort le 18 décembre 1970 à Paris, est un pasteur et théologien protestant, responsable d’Église et essayiste français.

Il est issu d’une famille protestante alsacienne. Il est le fils de Paul Boegner, avocat puis préfet, et de Marguerite Fallot, et le neveu du pasteur Alfred Boegner, directeur de la Société des missions évangéliques de Paris. Son grand-père était professeur au Gymnase protestant de Strasbourg.

Marc Boegner passe son enfance à Épinal, avant de suivre sa famille à Orléans, où il se lie d’amitié avec Charles Péguy, puis à Paris où il fait ses études secondaires à l’École alsacienne. Il est élève en classe préparatoire de Navale, au lycée Lakanal, mais il doit renoncer à une carrière dans la marine du fait d’un début de myopie. Il obtient une licence de droit, puis décide, sous l’effet de ce qu’il nomme sa « conversion » et très marqué par l’influence de son oncle le pasteur Tommy Fallot (1844-1904), d’entrer à la faculté de théologie protestante de Paris, où il soutient une thèse de baccalauréat en théologie, intitulée Les catéchismes de Calvin en juillet 1905.

Continuer la lecture de « Marc Boegner, pasteur et théologien protestant. »

Pierre Teilhard de Chardin, prêtre jésuite, paléontologue, théologien et philosophe.

Pierre Teilhard de Chardin, né le 1er mai 1881 à Orcines (Puy-de-Dôme) et mort le 10 avril 1955 à New York (États-Unis), est un prêtre jésuite français, chercheur, paléontologue, théologien et philosophe.

Scientifique réputé, théoricien de l’évolution, Pierre Teilhard de Chardin est à la fois un géologue, spécialiste de la Chine du Carbonifère au Pliocène et un paléontologue des vertébrés du Cénozoïque. Sa fréquentation régulière des paléoanthropologues qui étudiaient les premiers hominidés, tout juste découverts, l’incita à réfléchir à l’encéphalisation propre à la lignée des primates anthropoïdes.

Dans Le Phénomène humain, il trace une histoire de l’Univers, depuis la pré-vie jusqu’à la Terre finale, en intégrant les connaissances de son époque, notamment en mécanique quantique et en thermodynamique. Il ajoute aux deux axes vers l’infiniment petit et l’infiniment grand la flèche d’un temps interne, celui de la complexité en organisation croissante, et constate l’émergence de la spiritualité humaine à son plus haut degré d’organisation, celle du système nerveux humain : pour Teilhard, matière et esprit sont deux faces d’une même réalité.

Continuer la lecture de « Pierre Teilhard de Chardin, prêtre jésuite, paléontologue, théologien et philosophe. »

Jacques Offenbach, compositeur et violoncelliste.

Jacques Offenbach, de son vrai nom Jakob Eberst, est un compositeur et violoncelliste français d’origine allemande né le 20 juin 1819 à Cologne et mort à Paris le 5 octobre 1880. La production du grand maître de la caricature musicale dénote d’une grande maîtrise des effets dramatiques

autant que musicaux. Sa musique, contrairement à ce que l’on pourrait penser, est tous sauf simpliste et demande de bons interprètes capables de la restituer dans son authenticité. Bien qu’il soit connu pour être le créateur de l’opérette française, ses œuvres majeures après Orphée aux enfers sont dans les genres de l’opéra-bouffe et de l’opéra féerique.

Continuer la lecture de « Jacques Offenbach, compositeur et violoncelliste. »