La région “Ile de France”.

L’Île-de-France, est une région historique et administrative française. Il s’agit d’une région très fortement peuplée, qui représente à elle seule 18,8 % de la population de la France métropolitaine sur seulement 2,2 % de sa superficie, ce qui en fait la région la plus peuplée (12,12 millions d’habitants en 2016) et la plus densément peuplée (1 006 hab/km2) de France. Ses habitants sont appelés les Franciliens. Parfois désignée improprement comme la « région parisienne », elle est fortement centralisée sur l’agglomération parisienne, qui s’étend sur 23,7 % de la surface régionale, mais où habite 88,6 % de sa population. L’aire urbaine de Paris (qui correspond à la notion de bassin d’emploi) recouvre, quant à elle, la quasi-totalité de la superficie francilienne et des portions de régions limitrophes.

Avec un PIB estimé à 642 milliards d’euros et un PIB par habitant de 55 227 euros en 2015, c’est la région qui produit le plus de richesses en France. L’Île-de-France est également un pôle européen de premier ordre puisque c’est la deuxième région européenne pour le produit intérieur brut (PIB) comparé selon la méthode dite « à parité de pouvoir d’achat » (PPA), juste derrière la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et la sixième région d’Europe selon le PIB par habitant (PPA), derrière la région métropolitaine de Prague en République tchèque, mais devant les Southern and Eastern (Dublin) en Irlande.

Continuer la lecture de « La région “Ile de France”. »

Léon Tolstoï, écrivain.

Léon Tolstoï, nom francisé de Lev Nikolaïevitch Tolstoï (en russe : Лев Никола́евич Толсто́йa, né le 28 août 1828 (9 septembre 1828 dans le calendrier grégorien) à Iasnaïa Poliana et mort le 7 novembre 1910 (20 novembre 1910 dans le calendrier grégorien) à Astapovo, en Russie, est un écrivain célèbre surtout pour ses romans et nouvelles qui dépeignent la vie du peuple russe à l’époque des tsars, mais aussi pour ses essais, dans lesquels il prenait position par rapport aux pouvoirs civils et ecclésiastiques et voulait mettre en lumière les grands enjeux de la civilisation.

Guerre et Paix (1869), que Tolstoï a mis dix ans à écrire et qui est une de ses plus grandes œuvres romanesques, brosse le portrait historique et réaliste de toutes les classes sociales au moment de l’invasion de la Russie par les troupes de Napoléon en 1812, dans une vaste fresque des complexités de la vie sociale et des subtilités de la psychologie humaine, d’où émane une réflexion profonde et originale sur l’histoire et la violence dans la vie humaine.

Continuer la lecture de « Léon Tolstoï, écrivain. »

Charles Marie René Leconte de Lisle, poète.

Charles Marie René Leconte de Lisle, né le 22 octobre 1818 à Saint-Paul dans l’Île Bourbon (La Réunion) et mort le 17 juillet 1894 à Voisins, était un poète français.

Leconte de Lisle passa son enfance à l’île Bourbon et en Bretagne. En 1845, il se fixa à Paris. Après quelques velléités lors des événements de 1848, il renonça à l’action politique et se consacra entièrement à la poésie.

Son œuvre est dominée par trois recueils de poésie, les « Poèmes antiques » (1852), les « Poèmes barbares » (1862) et les « Poèmes tragiques » (1884), ainsi que par ses traductions d’auteurs anciens.

Continuer la lecture de « Charles Marie René Leconte de Lisle, poète. »