La gastronomie française.

La cuisine française fait référence à divers styles gastronomiques dérivés de la tradition française. Elle a évolué au cours des siècles, suivant ainsi les changements sociaux et politiques du pays. Le Moyen Âge a vu le développement de somptueux banquets qui ont porté la gastronomie française à un niveau supérieur, avec une nourriture décorée et fortement assaisonnée par des chefs tel Guillaume Tirel. Au XVIIe siècle, les habitudes ont changé, avec une utilisation moins systématique des épices et avec le développement de l’utilisation des herbes aromatiques et de techniques raffinées, initiées par François Pierre de La Varenne et par d’autres dignitaires de Napoléon Bonaparte, comme Marie-Antoine Carême.

La cuisine française n’a été codifiée qu’au XXe siècle, par Auguste Escoffier, pour devenir la référence moderne en matière de grande cuisine. Elle est aujourd’hui encore considérée comme une référence dans le monde en raison de son aspect culturel. L’œuvre d’Escoffier a toutefois laissé de côté une grande partie du caractère régional que l’on peut trouver dans les provinces françaises. L’essor du tourisme gastronomique, avec l’aide notamment du Guide Michelin, a contribué à un certain retour aux sources des gens vers la campagne au cours du XXe siècle et au-delà.

Continuer la lecture de « La gastronomie française. »

Les géants du nord de la France et de la Belgique.

Dans le folklore du Nord de la France et de Belgique, le géant est une figure gigantesque qui représente un être fictif ou réel. Hérité de rites médiévaux, la tradition veut qu’il soit porté, et qu’il danse dans les rues les jours de carnavals, braderies, kermesses, ducasses et autres fêtes. Sa physionomie et sa taille sont variables, et son appellation varie selon les régions. En flamand, le géant est connu sous le nom de « Reuze » (du féminin en flamand, mais en français le mot est employé au masculin), et sous le nom de « Gayant » en picard chti.

Créé par un groupe de personnes qui partagent des valeurs communes, le géant est un symbole majeur de l’identité collective. Porté par une ou plusieurs personnes, il se déplace seul, en couple, ou en famille, lors de son jour de fête. En effet, chaque géant possède son jour de sortie : le porteur lui donne alors vie, le fait danser, embrasser une géante, saluer la foule. Ils apparaissent souvent lors de cortèges ou parades accompagnés de la fanfare locale. L’orchestre joue des marches de carnavals, de ducasses ou des airs et des chansons qui leur sont dédiés.

Continuer la lecture de « Les géants du nord de la France et de la Belgique. »

Raoul Ubac, photographe, peintre graveur et sculpteur.

Raoul Ubac, né Rudolf Gustav Maria Ernst Ubach le 31 août 1910 selon ses différentes biographies à Malmedy ou à Cologne (Royaume de Prusse) et mort le 24 mars 1985 en France à Dieudonne (Oise), est un photographe, peintre, graveur et sculpteur belge appartenant à la Nouvelle École de Paris.

Raoul Ubac passe sa petite enfance en Allemagne (Prusse), entre Cologne et Francfort. En 1919, sa famille s’installe à Malmedy, petite ville proche des Hautes Fagnes en Belgique, où la famille de sa mère, Alice Lang, exploite une tannerie de cuirs depuis plusieurs générations. Son père, Ernst Ubach, vient d’y est nommé juge de paix. Avec l’intégration à la Belgique du canton de Malmedy, rattaché à la Prusse en 1815, à la suite du traité de Versailles de 1919, Raoul Ubac obtient la nationalité belge.

Continuer la lecture de « Raoul Ubac, photographe, peintre graveur et sculpteur. »