L’abbaye Notre-Dame du Bec, Le Bec-Hellouin (Eure).

L’abbaye Notre-Dame du Bec est une abbaye catholique bénédictine faisant aujourd’hui partie de la congrégation de Sainte-Marie du Mont-Olivet et située au Bec-Hellouin, près de Brionne, dans le département de l’Eure, en Normandie. Elle a été fondée en 1034 par Herluin, ou Helloin, d’où son nom, chevalier du comte Gilbert de Brionne.

Avec l’arrivée des Italiens Lanfranc de Pavie, prieur et maître de l’école monastique, puis d’Anselme de Canterbury, originaire d’Aoste, le Bec devient l’un des principaux foyers de la vie intellectuelle du XIe siècle : le futur pape Alexandre II y étudie vers 1050 ainsi que nombre de futurs légats et évêques.

Continuer la lecture de « L’abbaye Notre-Dame du Bec, Le Bec-Hellouin (Eure). »

L’église Saint-Sarturnin (Puy-de-Dôme).

L’église Notre-Dame (ou Saint-Saturnin) est une église de style roman auvergnat située à Saint-Saturnin, dans le département français du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Elle est la plus petite, la plus sobre et la plus tardive des cinq églises dites « majeures » d’Auvergne, au nombre desquelles figurent la basilique Notre-Dame-du-Port à Clermont-Ferrand, l’église Saint-Austremoine d’Issoire, la basilique Notre-Dame d’Orcival et l’église de Saint-Nectaire.

 

  • L’église de Saint-Saturnin a été construite durant le troisième quart du XIIe siècle.
  • La flèche du clocher, détruite durant la Révolution française, fut reconstruite en 1850.
  • L’église fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1862.
Eglise Saint-Saturnin, carte maximum, 10/06/1978.

Édifiée en arkose, l’église Notre-Dame de Saint-Saturnin présente un remarquable chevet roman auvergnat constitué d’un étagement de volumes de hauteur croissante :

  • deux absidioles adossées aux bras du transept,
  • le déambulatoire,
  • le chœur,
  • les bras du transept,
  • le « massif barlong » (voir ci-dessous),
  • le clocher octogonal.
Eglise Saint-Saturnin, épreuve d’artiste signée.

Des cinq églises majeures de Basse-Auvergne, l’église de Saint-Saturnin est celle qui possède le chevet le plus modeste car elle est la seule à ne pas posséder de chapelles rayonnantes autour du déambulatoire (ni de chapelle axiale comme à Issoire).

La silhouette caractéristique et l’élan vertical des chevets romans auvergnats sont dus au « massif barlong », ce parallélépipède allongé transversalement qui surmonte la croisée du transept et est couronné par le clocher. L’élévation progressive des volumes est encore accentuée par les deux toits en appentis3 du « massif barlong », qui encadrent la naissance du clocher.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Le pont-neuf à Paris (Seine).

Le pont Neuf ou Pont-Neuf est, malgré son nom, le plus ancien pont existant à Paris. Il traverse la Seine à la pointe ouest de l’île de la Cité.

Construit à la fin du XVIe siècle et terminé au début du XVIIe, il doit son nom à la nouveauté que constituait à l’époque un pont dénué d’habitations et pourvu de trottoirs protégeant les piétons de la boue et des chevaux. Il est aussi le tout premier pont de pierre de Paris à traverser entièrement la Seine. La graphie aujourd’hui préconisée est « le pont Neuf », mais on a longtemps écrit ce nom : « le Pont-Neuf ».

Continuer la lecture de « Le pont-neuf à Paris (Seine). »