L’hôtel-Dieu de Tonnerre (Yonne).

L’hôtel-Dieu de Tonnerre est un ancien établissement hospitalier, aujourd’hui musée, fondé en 1293, par Marguerite de Bourgogne, dans la ville de Tonnerre, en Bourgogne.

Il est le plus long hôpital médiéval d’Europe et l’un des plus anciens.

Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1862.

En 1293, Marguerite de Bourgogne, comtesse de Tonnerre, veuve de Charles d’Anjou, roi de Sicile lance la construction de l’Hôtel-Dieu, au cœur du chef-lieu de son comté, Tonnerre.

Elle met à la disposition des bâtisseurs des moyens financiers conséquents ainsi que les carrières et les bois de Maulnes, à proximité ainsi que des châtaigniers de Puisaye et d’une forêt du nord de Paris, permettant d’achever l’édifice en deux ans.

Carnet Croix-rouge 1973.

Continuer la lecture de « L’hôtel-Dieu de Tonnerre (Yonne). »

Les chambres d’agriculture.

Les Chambres d’agriculture sont des organismes consulaires (chambre consulaire). Elles ont été fondées en France par la Loi du 3 janvier 1924.
Elles sont chargées de :

  • représenter l’ensemble des différents agents économiques de l’agriculture : exploitants agricoles, mais aussi propriétaires, salariés, et organisations agricoles telles que les mutualités, coopératives, crédits et syndicats à vocation générale.
  • d’accompagner les exploitants agricoles dans leur développement.
    Elles peuvent également être saisies par les collectivités territoriales sur une problématique d’aménagement du territoire.

En 1840, le maréchal Bugeaud, alors député de la Dordogne, propose une loi tendant à créer des chambres d’agriculture. Elle ne sera pas adoptée. De nombreux essais, plus ou moins confirmés, se succéderont. Ils aboutiront enfin le 3 janvier 1924 à la promulgation de la Loi sur les chambres d’agriculture, puis en 1927 à l’adoption de la première loi créant des ressources pour les chambres d’agriculture.

En France, les chambres d’agriculture sont des organismes consulaires chargés de gérer des missions d’intérêt général.

Continuer la lecture de « Les chambres d’agriculture. »

Le code civil.

Le Code civil des Français, appelé usuellement « Code civil », « Code Napoléon » ou encore « Code napoléonien », est un code juridique qui regroupe les lois relatives au droit civil français, c’est-à-dire l’ensemble des règles qui déterminent le statut des personnes (livre Ier), celui des biens (livre II) et celui des relations entre les personnes privées (livres III et IV).

Promulgué le 21 mars 1804 (30 ventôse an XII), par Napoléon Bonaparte, il reprend une partie des articles de la coutume de Paris et du droit écrit du Sud de la France. Modifié et augmenté à de nombreuses reprises à partir de la IIIe République, plus de la moitié des articles primitifs des titres II et III subsistent (plus de 1 120 au début des années 2000 sur les 2 281 articles d’origine).

Continuer la lecture de « Le code civil. »