Le recensement de la population.

Le recensement (du latin recensere, « passer en revue ») est une opération statistique de dénombrement d’une population. Les recensements démographiques existent depuis l’Antiquité (Chine, Égypte, Hébreux que la Bible mentionne à plusieurs reprises ; Rome), mais leur signification ainsi que leurs méthodes ont évolué.

Ils ne sont mis en œuvre de façon systématique qu’à partir du XVIe siècle et plus encore avec l’avènement de l’État-nation dont ils servent divers objectifs : notamment la conscription militaire, la répartition de l’impôt, la connaissance du nombre et des richesses de la population.

Au XXIe siècle, les recensements sont surtout des outils d’aide à la prévision économique. Outre le nombre d’habitants, ils recueillent d’autres caractéristiques comme l’âge, la profession, les conditions de logement, les déplacements domicile-travail ou domicile-études, les modes de transport et, ce qui apparaît aujourd’hui comme une évidence mais ne l’était pas naguère, leur nom et prénom. D’autres données personnelles sont parfois collectées, comme la religion, la langue, ou, comme c’est le cas aux États-Unis, l’identification des personnes interrogées à une « race ».

Continuer la lecture de « Le recensement de la population. »

Le scoutisme.

Le scoutisme (de l’anglais scout, mot signifiant, à l’origine, éclaireur, lui-même issu de l’ancien français « escoute » signifiant écoute) est un mouvement de jeunesse mondial créé par Lord Robert Baden-Powell, un général protestant britannique à la retraite, en 1907, à Brownsea. Aujourd’hui, le scoutisme (comprenant les guides et les éclaireurs) compte plus de 40 millions de membres dans 217 pays et territoires, de toutes les religions et de toutes les nationalités, représentés par plusieurs associations scoutes au niveau mondial.

Le scoutisme est un mouvement de jeunesse reposant sur l’apprentissage de valeurs, telles que la solidarité, l’entraide et le respect. Son but est d’aider le jeune individu à former son caractère et à construire sa personnalité tout en contribuant à son développement physique, mental et spirituel. Pour atteindre cet objectif, le scoutisme s’appuie sur des activités pratiques dans la nature, mais aussi des activités en intérieur, destinées plutôt à un apprentissage intellectuel. Le scoutisme s’appuie sur une loi et une promesse et a généralement une dimension religieuse ou spirituelle.

Continuer la lecture de « Le scoutisme. »

François d’Assise, religieux catholique.

François d’Assise (en italien : Francesco d’Assisi), né Giovanni di Pietro Bernardone à Assise (Italie) en 1181 ou 1182 et mort le 3 octobre 1226, est un religieux catholique italien, diacre et fondateur de l’ordre des frères mineurs (OFM) caractérisé par une sequela Christi dans la prière, la joie, la pauvreté, l’évangélisation et l’amour de la Création divine. Il est canonisé dès 1228 par le pape Grégoire IX et commémoré le 4 octobre dans le calendrier liturgique catholique. François d’Assise est considéré comme le précurseur du dialogue interreligieux.

Fils d’une riche famille marchande, en Ombrie, François est né à Assise entre le mois de mai et septembre 1181 ou 1182. Il est l’aîné des sept enfants de Pietro Bernardone dei Moriconi, très riche drapier d’Assise et de Dona Joanna Pica de Bourlémont, femme pieuse issue de la noblesse provençale (la Provence est de culture occitane bien que relevant du Saint-Empire romain germanique jusqu’en 1481) et que Pietro a épousée en secondes noces en 1180 après un veuvage. À sa naissance, alors que son père est en France pour négocier draps et étoffes dans les foires de Provence et de Champagne, sa mère le fait baptiser sous le nom de Giovanni (Jean en l’honneur de l’apôtre homonyme) dans la cathédrale d’Assise consacrée à Rufin, saint patron de la ville. De retour de son voyage en France où il a fait de très bonnes affaires et en hommage à ce pays, son père, lui donne le nom de Francesco (François = français), qu’il gardera et par lequel il sera mondialement connu.

Continuer la lecture de « François d’Assise, religieux catholique. »