Le festival du film à Cannes.

Le Festival de Cannes est un festival de cinéma international se déroulant chaque année en mai à Cannes (Alpes-Maritimes, France) durant douze jours. Il a été fondé le 20 septembre 1946 d’après une idée de Philippe Erlanger – qui lui vint dans le wagon-lit lors de son retour de la Mostra de Venise en 1938. Cette première date, fixée au 1er septembre 1939, fut malheureusement annulée pour cause de déclaration de guerre. Projet repris par Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-arts du Front populaire et Albert Sarraut, ministre de l’intérieur.

Il est devenu, au fil des années, le festival de cinéma le plus médiatisé au monde, notamment lors de la cérémonie d’ouverture et la montée des marches : le tapis rouge et ses vingt-quatre « marches de la gloire ». Le Festival est aussi beaucoup critiqué, et fut à l’origine de plusieurs scandales ou controverses que relayèrent magazines et journaux, français et étrangers.

Continuer la lecture de « Le festival du film à Cannes. »

Claude Gellée dit “Le lorrain”, peintre, dessinateur et graveur.

Claude Gellée, dit « le Lorrain », Claude ou Claude Lorrain (Chamagne, v. 1600 – Rome, 23 novembre 1682), est un peintre, dessinateur et graveur lorrain, figure emblématique du paysage de style classique.

Claude Gellée est né à Chamagne, village des Vosges du nord-est de la France, dans le duché de Lorraine, souvent contesté. C’est un des cinq fils de la famille. Il fréquente l’école du village mais, voyant qu’il ne mordait pas à l’écriture, qu’il n’apprenait presque rien, ses parents le mirent en apprentissage chez un pâtissier. Ayant perdu ses parents à l’âge de douze ans, il a peut-être vécu brièvement avec un frère aîné qui était graveur à Fribourg.

Continuer la lecture de « Claude Gellée dit “Le lorrain”, peintre, dessinateur et graveur. »

L’éphèbe d’Agde.

L’Éphèbe d’Agde est une statue antique en bronze, de 1,33 m de haut, datée du IIe siècle av. J.-C. Elle a été découverte dans le lit de l’Hérault, face à la cathédrale Saint-Étienne d’Agde, en 1964 par Jacky Fanjaud, membre du GRASPA (Groupe de recherches archéologiques subaquatiques et de plongée d’Agde). Elle est exposée au Musée de l’Ephèbe à Agde, dont elle est l’oeuvre majeure.

Elle évoque le style du sculpteur Lysippe de Sicyone et, du fait de certains attributs et conventions iconographiques, pourrait représenter Alexandre le Grand.

Trouvée dans les eaux fluviales, la statue appartient à l’Etat et quitta Agde dès sa découverte. Après une restauration fondamentale au Laboratoire d’archéologie des métaux de Jarville la Malgrange, l’Ephèbe fut exposé au Musée du Louvre pendant plus de vingt ans.

Continuer la lecture de « L’éphèbe d’Agde. »