Max Hymans, homme politique.

Max Hymans est un homme politique français, né le 2 mars 1900 à Paris et mort le 7 mars 1961 à Saint-Cloud. Il a été élu député et a occupé plusieurs postes ministériels avant 1940. Il fut membre de la Résistance pendant la guerre puis président d’Air France de 1948 à 1961.


Max Hymans naît à Paris le 2 mars 1900. Après son baccalauréat il obtient un diplôme d’ingénieur des Arts et Manufactures de l’École centrale de Paris en menant en parallèle des études de droit.


Il entre comme ingénieur chef aux chantiers de Clairoix près de Compiègne, Oise. Il entre en conflit avec l’administrateur délégué au sujet des salaires des ouvriers français, et de leur relève par des ouvriers étrangers encore plus mal payés.
Le 22 octobre 1925, il s’inscrit comme avocat à la Cour d’appel de Paris. Il ouvre un cabinet spécialisé dans les affaires de contrefaçon et de brevets d’invention pour utiliser sa double compétence d’ingénieur et de juriste.

Continuer la lecture de « Max Hymans, homme politique. »

Le Christ de Wissembourg (Bas-Rhin).

Le Christ de Wissembourg – ancien vitrail de l’église Saints-Pierre-et-Paul de Wissembourg, représentant la tête du Christ. Le plus ancien vitrail figuratif intact du monde conservé en France, au musée de l’Œuvre Notre-Dame. Il a été créé entre 1030 et 1070 après Jesus Chist, diamètre 25 cm.

La célèbre tête de Wissembourg est le plus ancien vitrail figuré conservé en France. Fragment probable d’une figure du Christ en pied ou en buste, ce vitrail est réputé provenir de l’abbatiale bénédictine de Wissembourg, au nord de l’Alsace, reconstruite à partir de 1040 et embellie après 1056. Cette origine n’est toutefois pas attestée.

 

Continuer la lecture de « Le Christ de Wissembourg (Bas-Rhin). »

Odilon Redon, peintre et graveur symboliste.

Odilon Redon, pseudonyme de Bertrand Redon, né le 20 avril 1840 à Bordeaux et mort le 6 juillet 1916 à Paris, est un peintre et graveur symboliste français.

Son art explore les aspects de la pensée, la part sombre et ésotérique de l’âme humaine, empreinte des mécanismes du rêve.

Son père épouse une créole d’origine française, aux États-Unis. Ils reviennent en France cinq ou six ans plus tard. Ce voyage aura une influence sur le peintre : le goût de rêve fécond, le besoin d’évasion, le motif récurrent de la barque dans son œuvre, s’inscrivent dans cette perspective. Redon est dès le départ un artiste spirituellement apatride.

Continuer la lecture de « Odilon Redon, peintre et graveur symboliste. »