Le jeu de la marelle.

La marelle (de merel, mereau, XIIe s., « palet, jeton, caillou ») ou palet, est un jeu enfantin, pratiqué le plus souvent dans la cour de récréation des écoles primaires ou élémentaires.

Pour pouvoir y jouer, il faut avoir un parcours ordonné dessiné sur le sol, progressant de « terre » à « ciel ». Après avoir lancé un palet (souvent un caillou plat), les joueurs progressent alors dans les différentes cases, principalement à cloche-pied, tout en évitant la case où se trouve le palet, ainsi que d’empiéter sur les lignes du tracé. Le gagnant est celui qui le premier termine la totalité des parcours à réaliser. Il en existe diverses variantes, dont la plupart mineures et diffèrent principalement sur la forme du tracé ou la longueur du parcours complet.

Continuer la lecture de « Le jeu de la marelle. »

Jean-Baptiste Drouet d’Erlon, militaire et Comte d’empire.

Jean-Baptiste Drouet d’Erlon, né le 29 juillet 1765 à Reims et mort le 25 janvier 1844 à Paris, est un militaire français, simple soldat de la Révolution devenu général en 1799, fait comte d’Empire par Napoléon, gouverneur général en Algérie entre 1834 et 1835 et élevé à la dignité de maréchal de France en 1843.

Jean-Baptiste Drouet est issu d’une famille d’artisans : son grand-père et son père sont des charpentiers ; lui-même est formé comme serrurier après avoir effectué en 1782 un passage au régiment de Beaujolais, stationné à Lille.

En 1792, il s’engage comme volontaire et fait les campagnes de 1793, 1794, 1795 et 1796 aux armées de la Moselle et de Sambre-et-Meuse en qualité d’aide de camp du général Lefebvre. Il est promu adjudant-général le 17 février 1797. Il sert ensuite dans l’armée de Hanovre. Il est nommé général de brigade le 25 juillet 1799, puis général de division le 27 août 1803. Il commande une division du 1er Corps du maréchal Bernadotte en 1805 et participe à la bataille d’Austerlitz. En 1806, il se distingue lors de la bataille d’Iéna et à la prise de Halle. Il est blessé à la bataille de Friedland, où il est chef d’état-major du corps d’armée du maréchal Lannes. Il reçoit le 29 mai 1807, le titre de grand officier de la Légion d’honneur.

Continuer la lecture de « Jean-Baptiste Drouet d’Erlon, militaire et Comte d’empire. »

Antoine-Pierre-Joseph-Marie Barnave, homme politique.

Antoine-Pierre-Joseph-Marie Barnave est un homme politique français, né à Grenoble le 22 octobre 1761 et mort guillotiné à Paris le 29 novembre 1793.

Issu d’une vieille famille protestante de la haute bourgeoisie de Grenoble, fils de Jean-Pierre Barnave, avocat auprès du Parlement de Grenoble, et de Marie-Louise de Pré de Seigle de Presle, Antoine Barnave suit des études de droit à Grenoble et obtient le diplôme de bachelier, puis de licencié en droit à l’université d’Orange (1780). En 1783, il est choisi parmi les jeunes avocats pour prononcer le discours de clôture du Parlement de Grenoble. Il se fait remarquer par son indépendance d’esprit en discourant sur la division des pouvoirs. Comme la plupart des représentants de la bourgeoisie, il souhaite qu’une nouvelle distribution de la richesse entraîne une nouvelle distribution du pouvoir. La même année, il perd un frère plus jeune.

Continuer la lecture de « Antoine-Pierre-Joseph-Marie Barnave, homme politique. »