La prise de la Bastille (1789).

La prise de la Bastille, survenue le mardi 14 juillet 1789 à Paris, est l’un des événements inauguraux et emblématiques de la Révolution française. Cette journée, durant laquelle la Bastille est prise d’assaut par des émeutiers, est, dans la tradition historiographique, considérée comme la première intervention d’ampleur du peuple parisien dans le cours de la Révolution et dans la vie politique française.

Le siège et la reddition de la forteresse royale s’inscrivent dans une période de vide gouvernemental, de crise économique et de tensions politiques à la faveur de la réunion des états généraux et de leur proclamation par le Tiers état en Assemblée constituante. L’agitation du peuple parisien est à son comble à la suite du renvoi de Jacques Necker (annoncé le 12 juillet par le journaliste Camille Desmoulins) et du fait de la présence de troupes mercenaires aux abords de la ville.

Continuer la lecture de « La prise de la Bastille (1789). »

La bataille de Valmy (1792).

La bataille de Valmy, également appelée bataille ou affaire du camp de la Lune, est la première victoire décisive de l’armée française pendant les guerres de la Révolution ayant suivi le renversement de la monarchie des Bourbons. Elle eut lieu le 20 septembre 1792 lorsqu’une armée prussienne, commandée par le duc de Brunswick, essaya de marcher sur Paris. Les généraux François Christophe Kellermann et Charles François Dumouriez réussirent à arrêter l’avancée prussienne près du village de Valmy, situé à l’est de Paris, en Champagne-Ardenne.

En ces premiers mois des guerres de la Révolution — plus tard appelée guerre de la Première Coalition —, le nouveau gouvernement français était presque sans légitimité ; par conséquent, la victoire à Valmy devint une victoire psychologique décisive pour la Révolution et ses partisans. L’issue de la bataille est considérée comme « miraculeuse » et est présentée comme une « défaite décisive » de l’armée prussienne4. Après la bataille, la jeune Convention nationale est suffisamment revigorée pour déclarer la fin officielle de la monarchie en France, et l’avènement de la Première République. Valmy permet à la Révolution de s’établir, étant ainsi considérée comme l’une des batailles les plus décisives de l’Histoire.

Continuer la lecture de « La bataille de Valmy (1792). »

Les états généraux (1789).

Les états généraux de 1789 sont les états généraux du royaume de France qui furent convoqués par le roi de France et de Navarre, Louis XVI, le 24 janvier 1789, pour se réunir à partir du 5 mai suivant.

Ils se composèrent de près de 1 200 députés élus, dans les pays d’élection, selon le règlement général du 24 janvier 1789 et ses deux tableaux annexés, ainsi que dans les pays d’états, selon des règlements particuliers.

Les États généraux de 1789 sont les premiers états généraux du royaume depuis ceux de 1614. Ce sont aussi les derniers de l’Ancien Régime. Cette assemblée des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) est convoquée par le roi pour régler la crise financière.

Continuer la lecture de « Les états généraux (1789). »