Henri Farman, aviateur et constructeur d’avions et d’automobiles.

Henri Farman, né Henry Farman le 26 mai 1874 à Paris où il est mort le 17 juillet 1958, est un aviateur français constructeur d’avions et d’automobiles.

Issu d’un père anglais (correspondant pour deux journaux britanniques) et d’une mère française installés à Paris, Henri Farman, très jeune, se passionne pour le cyclisme, l’automobile et l’aviation avec son frère Maurice Farman. Il étudie à l’École des beaux-arts. Curieusement, bien que nés à Paris, les trois frères Richard dit Dick, Henry et Maurice Farman ne figurent pas dans les tables décennales ni dans les registres de l’état-civil parisien, leur père les ayant juste déclarés au consulat de Grande-Bretagne.

Continuer la lecture de « Henri Farman, aviateur et constructeur d’avions et d’automobiles. »

François Auguste Victor Grignard, chimiste.

François Auguste Victor Grignard (6 mai 1871 à Cherbourg, France – 13 décembre 1935 à Lyon, France) est un chimiste français, lauréat avec Paul Sabatier du prix Nobel de chimie en 1912.

Fils d’un ouvrier de l’arsenal de Cherbourg, il intègre en 1889 l’École normale d’enseignement secondaire spéciale de Cluny avant de rejoindre, pour finir ses études à la fermeture de cette dernière, la Faculté des sciences de l’université de Lyon. Il soumet sa thèse intitulée Sur les Combinaisons

organomagnésiennes mixtes sous la direction de Philippe Barbier et devient docteur ès sciences en 1901. Il travaille ensuite un temps à la Faculté des sciences de l’université de Besançon mais reviendra à l’université de Lyon comme maître de conférence.

Continuer la lecture de « François Auguste Victor Grignard, chimiste. »

Diego Brosset, général, compagnon de la libération.

Diego Brosset (Buenos Aires, Argentine, 3 octobre 1898 – Champagney, Haute-Saône, 20 novembre 1944) est un général français, Compagnon de la Libération.

Diego Brosset est né le 3 octobre 1898 à Buenos Aires (Argentine) dans une famille de magistrats lyonnais.

Il rentre en France à l’âge de deux ans et fait ses études chez les Jésuites à Lyon puis à Dôle.

Engagé le 7 septembre 1916, comme 2e classe au 28e Bataillon de Chasseurs à pieds, il combat brillamment dans les rangs du 68e et du 28e Bataillon de Chasseurs alpins et termine la guerre comme sergent, titulaire de quatre citations.

Continuer la lecture de « Diego Brosset, général, compagnon de la libération. »