L’Organisation internationale du travail, OIT.

L’Organisation internationale du travail ou OIT (en anglais : International Labour Organization, ILO) est depuis 1946 une agence spécialisée de l’ONU. Sa devise est : “si vis pacem, cole justitiam” (“si tu veux la paix, cultive la justice”). L’organisation l’a fait graver dans la pierre de ses locaux.

Sa mission est de rassembler gouvernements, employeurs et travailleurs de ses États-membres dans le cadre d’une institution tripartite, en vue d’une action commune pour promouvoir les droits au travail, encourager la création d’emplois décents, développer la protection sociale et renforcer le dialogue social dans le domaine du travail.

Elle est fondée le 11 avril 1919, à la suite de la Première Guerre mondiale, pour « poursuivre une vision basée sur le principe qu’il ne saurait y avoir une paix universelle et durable sans un traitement décent des travailleurs ». En 1946, l’OIT devient la première agence spécialisée des Nations unies. En 2012, l’Organisation regroupe 183 États-membres. Son siège est situé à Genève, en Suisse, et son directeur général est le Britannique Guy Ryder depuis le 1er octobre 2012. L’organisation est distinguée en 1969 par l’attribution du prix Nobel de la paix.

Continuer la lecture de « L’Organisation internationale du travail, OIT. »

Le château de Hautefort (Dordogne).

Le château de Hautefort est un château français, situé sur la commune de Hautefort, dans le département de la Dordogne. Il est classé au titre des monuments historiques.

Le château est situé sur un éperon rocheux qui domine la commune et le village de Hautefort. Créé sur une période allant de la fin du XVIe siècle à la fin du XVIIe siècle sur les bases d’un ancien château-fort, son architecture évoque nettement les châteaux de la Loire. C’est l’un des rares édifices classiques de la Dordogne.

Continuer la lecture de « Le château de Hautefort (Dordogne). »

Jean Léopold Nicolas Frédéric Cuvier, promoteur de l’anatomie comparée et paléontologue.

Jean Léopold Nicolas Frédéric Cuvier, dit Georges Cuvier, né le 23 août 1769 à Montbéliard et mort le 13 mai 1832 à Paris, est un anatomiste français (né sujet montbéliardais), promoteur de l’anatomie comparée et de la paléontologie au XIXe siècle.

Né d’une modeste famille luthérienne de Montbéliard, il est le fils de Jean-Georges Cuvier (1715-1795) et de Clémentine Chatel (1736-1792) et le frère aîné de Frédéric Cuvier. Il épouse le 2 février 1804 Anne Marie Sophie Loquet du Trazail (1768-1849), veuve de l’ancien fermier général Louis Philippe Alexandre Duvaucel, marquis de Castelnau, guillotiné en 1794, dont elle eut quatre enfants. Du mariage de Georges Cuvier et de Anne Marie Sophie Loquet du Trazail sont nés quatre autres enfants : trois enfants sont morts en bas âge et la quatrième, Clémentine Cuvier (1809-1827) est morte à l’âge de 18 ans.

Continuer la lecture de « Jean Léopold Nicolas Frédéric Cuvier, promoteur de l’anatomie comparée et paléontologue. »