Ville de La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique).

La Baule-Escoublac  est une commune de l’Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Située sur le littoral atlantique, elle fait partie de la Côte d’Amour, entre Le Pouliguen et Pornichet.

Elle apparaît dans l’histoire tout d’abord par l’intermédiaire d’un de ses villages, Escoublac, dès le IXe siècle. Celui-ci doit, par deux fois, être déplacé puis reconstruit après un anéantissement presque total, une première fois au XVe siècle puis à la fin du XVIIIe siècle.

Au début du XIXe siècle, des investisseurs visionnaires comprennent le potentiel de la baie du Pouliguen, qui relie Pornichet au Pouliguen et décident de fixer les bôles — ces étendues dunaires alors presque désertes —, de les lotir et de créer une station balnéaire le long de la plage longue de plus de 8 km. La Baule est née, et la commune va se développer en permettant à des architectes, tels Adrien Grave, Georges Lafont ou Paul-Henri Datessen, de créer un patrimoine architectural constitué de villas et d’hôtels dans une mosaïque de styles d’inspiration néo-gothique ou médiévale, régionaliste ou résolument futuriste. Certaines rues et quelques quartiers de la localité ont retenu les noms de ces investisseurs, à l’instar d’André Pavie, d’Édouard Darlu, de René Dubois, de Jules Hennecart ou encore de Louis Lajarrige.

Continuer la lecture de « Ville de La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique). »

Le château de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).

Le château de Saint-Germain-en-Laye, appelé aussi « Château Vieux » par opposition au « Château Neuf », est une ancienne résidence des rois de

France. Il a été le lieu de signature de nombreux traités de paix et d’édits royaux. Situé dans le centre de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines, il est aujourd’hui consacré au Musée d’archéologie nationale.

À l’origine de Saint-Germain-en-Laye il y a la fondation par le roi Robert le Pieux, au début du XIe siècle, d’une église dédiée à Saint-Vincent et à Saint Germain de Paris, dans la forêt de Laye, sur un site élevé au bord du plateau qui domine la Seine L’église est confiée d’abord à l’autorité de l’Évêque de Paris et au chapitre Notre-Dame, puis de l’abbaye Notre-Dame de Coulombs qui en fait un prieuré.

Continuer la lecture de « Le château de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). »

La porte-horloge de Vire (Calvados).

La porte Horloge de Vire, anciennement porte Gastinel, est un monument historique emblématique de la ville de Vire, commune déléguée de la commune nouvelle de Vire Normandie, située dans le département français du Calvados (Normandie).

La porte Horloge était la principale porte d’entrée de la cité au Moyen Âge, lorsque celle-ci était fortifiée. L’actuelle capitale du Bocage virois devint, après les invasions normandes, une importante place de guerre des ducs de Normandie. La fortification de Vire fut renforcée sous Guillaume Ier le Conquérant. Un château à double enceinte et donjon, dont seules les ruines du donjon subsistent, fut construit par Henri Ier Beauclerc.

 

Continuer la lecture de « La porte-horloge de Vire (Calvados). »