Le château de Bazoches (Nièvre).

Le château de Bazoches, dont la première construction remonte au XIIe siècle, est situé sur la commune de Bazoches à l’extrême nord du département de la Nièvre, en Bourgogne-Franche-Comté. Du château, on découvre les premiers reliefs du Morvan au sud d’Avallon. Au-delà du village de Saint-Père se profile la colline de Vézelay. Son plus célèbre propriétaire fut le maréchal de Vauban.

Continuer la lecture de « Le château de Bazoches (Nièvre). »

La Sologne.

La Sologne est une région naturelle forestière française de la région Centre-Val de Loire comprise entre la Loire et l’un de ses affluents, le Cher. Ses habitants sont appelés les Solognots.

Les noms de plusieurs villages de Sologne sont d’origine gauloise et les nombreux tumuli découverts montrent que la Sologne était peuplée à l’âge du fer. Les principaux cours d’eau portent également des noms d’origine celtique (gaulois) : Cosson, Beuvron (« rivière des castors »), Tharonne « rivière rapide ». La partie supérieure de la Sauldre, puis du Beuvron, constituait la frontière entre le territoire des Carnutes et celui des Bituriges. Vaste forêt parsemée d’étangs, la Sologne fut à l’époque gauloise une forêt-frontière d’une grande importance : elle séparait deux importantes nations celtes, les Carnutes au Nord, les Bituriges Cubes au sud. Elle correspond à ce vaste massif appelé par les auteurs anciens « Forêt des Carnutes », dans laquelle se trouvait le principal Nemeton de la Gaule, considéré comme particulièrement important puisque commun à toutes les tribus de la Gaule (omphalos), et témoignant d’un sentiment d’appartenance gaulois au-delà des différences tribales.

Continuer la lecture de « La Sologne. »

Les championnats du monde de cyclisme sur route.

Les Championnats du monde de cyclisme sur route se déroulent sur une course d’un jour, généralement vers la fin de la saison cycliste, tous les ans depuis 1927 pour les hommes, et depuis 1958 pour les femmes.
Ces compétitions sont organisées sous l’égide de l’Union cycliste internationale, le pays organisateur changeant tous les ans.
Les épreuves se courent sur circuit, et, contrairement à la majorité des courses cyclistes, par équipes nationales (les épreuves cyclistes se déroulant le reste de l’année par équipes de marque).

Chaque fédération nationale désigne un sélectionneur national qui choisit les coureurs nationaux pour participer aux championnats du monde. Actuellement et selon le nombre de points UCI par nations, chaque pays dispose d’un nombre de coureurs différents allant de 9 à 1 seul coureur.

Lors du congrès de l’Union cycliste internationale de 1920 à Paris, la délégation italienne demande l’organisation d’un championnat du monde pour les professionnels, avec le soutien des Belges, des Français et des Suisses. Seul un championnat amateur est organisé à partir de 1921, sous la forme d’un contre-la-montre. Il remplace le championnat du monde de demi-fond amateur, qui n’a plus lieu depuis 1914.

Continuer la lecture de « Les championnats du monde de cyclisme sur route. »