Les centres de chèques postaux.

Les centres de chèques postaux (CCP) étaient des centres chargés de la gestion des comptes courants et des chèques postaux au sein des services financiers de la Poste. Ils furent créés au cours de la Première Guerre Mondiale, en 1918.

N’étant pas un établissement de type bancaire, les C.C.P. ne faisaient aucun crédit à leurs clients. Le titulaire d’un C.C.P. ne pouvait pas avoir de débit sur son compte ; si cela pouvait être constaté, le C.C.P. teneur du compte envoyait une lettre comminatoire au titulaire lui intimant l’ordre de réapprovisionner son compte au plus vite (quelques jours de délai étaient accordés).

Continuer la lecture de « Les centres de chèques postaux. »

Hugues Capet, roi de France.

Hugues Capet est un roi robertien et le fondateur de la dynastie capétienne. Il est né vers 939-941, probablement à Dourdan, et mort le 24 octobre 996, probablement au lieu-dit non habité « Les Juifs », près de Prasvillen. Il a été duc des Francs (960-987), puis roi des Francs (987-996). Fils de Hugues le Grand et de son épouse Hedwige de Saxe, Hugues Capet est l’héritier des puissants Robertiens, une lignée en compétition pour le pouvoir avec la dynastie carolingienne et les grandes familles aristocratiques de Francie aux IXe et Xe siècles, mais, par sa grand-mère paternelle Béatrice de Vermandois, il descend également d’un Carolingien, Bernard roi d’Italie, petit-fils de Charlemagne. Hugues Capet est le premier roi à ne plus utiliser le germanique au profit de l’ancien français.

La fin du Xe siècle connaît le début d’une révolution économique et sociale qui allait trouver son apogée vers 1100. Les progrès agricoles, le début des défrichements et l’augmentation des capacités d’échanges entraînée par l’introduction du denier d’argent par les premiers Carolingiens, entraînent une dynamique économique encore timide mais réelle. Dans le même temps, la fin des invasions et la continuité des guerres personnelles entraînent la construction des premiers châteaux privés où peuvent trouver refuge les paysans. En parallèle, la nouvelle élite guerrière, les chevaliers, entre en concurrence avec l’ancienne aristocratie foncière carolingienne. Pour canaliser ces nouveaux venus et pour assurer la protection de leurs biens, l’aristocratie et l’Église soutiennent et exploitent le mouvement de la paix de Dieu. C’est dans ce contexte qu’Hugues Capet peut instaurer la dynastie capétienne.

Continuer la lecture de « Hugues Capet, roi de France. »